La «Semaine de la Frite» aura lieu du 3 au 9 décembre dans toute la Wallonie

© Olivier Polet | Le Soir
© Olivier Polet | Le Soir

L’Agence wallonne pour la promotion d’une agriculture de qualité (Apaq-W) a présenté jeudi à Wavre la huitième «Semaine de la Frite», qui aura lieu partout en Wallonie du 3 au 9 décembre. Il s’agit de mettre en valeur le travail des professionnels qui utilisent des pommes de terre fraîches wallonnes pour préparer leurs frites. Pour l’occasion le chanteur Marka a composé un hymne intitulé «On veut des frites dorées et bien cuites», et s’est entouré d’un groupe baptisé «Passion patate» pour le chanter. On y retrouve Kody, Sarah Grosjean, Freddy Tougaux, Fred Janin, Stefan Liberski, Gilles Dal et Laurence Bibot.

Deux versions, une en rap et une plus ska, seront les hymnes de cette Semaine de la frite (www.semainedelafrite.be) en Wallonie. Cette opération de l’Apaq-W fait l’objet d’une collaboration avec l’Union nationale des frituristes, et la fédération Horeca Wallonie. Elle vise à mettre en avant 140 établissements inscrits à cette campagne de promotion et répondant aux critères «Friterie de chez nous».

Ces critères, destinés à défendre la qualité des produits vendus, sont notamment vendre principalement des frites (au moins 75% des plats), préparer ces frites à partir de pommes de terre fraîches de Wallonie, les conditionner en cornets ou en barquettes en carton, et les proposer à consommer sur place ou à emporter.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20190716-3V2NE5 2019-07-16 14:13:29

    La Lune a marqué les Hommes, ils y ont laissé leurs traces (infographie)

  2. Presse-papier01

    Pour les histoires de cœur, Internet a remplacé l’ami entremetteur

  3. Les seins nus étaient un symbole de libération de la femme dans les années 70. Aujourd’hui, beaucoup de Romandes ne portent pas de soutien-gorge pour leur propre confort.

    A Genève, les seins se passent de soutien

Chroniques
  • A-t-on «bruxellé» sur la Lune?

    Du Brussels Vloms sur la Lune ?

    Nul n’ignore que les prétendus premiers pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 relèvent de la fake news – pardon, de l’infox. Et que le premier à fouler le sol lunaire n’est pas l’Américain Neil Armstrong, mais notre compatriote Tintin, reporter de son état, dont les aventures lunaires ont été contées par Hergé dans les albums Objectif Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). La vérité ayant repris ses droits, posons-nous une question essentielle : aurait-on parlé bruxellois sur la Lune ?

    Les fidèles de cette chronique connaissent déjà la réponse : le billet de la semaine dernière a...

    Lire la suite

  • Faut-il remettre la main sur la Lune?

    Elle est là depuis les premiers jours de la Terre et elle est le musée des premiers moments de l’Univers. Fascinante, elle est gravée à Lascaux, célébrée en Egypte, niée par l’Inquisition. Verne et Wells imaginent comment sonder son mystère. Méliès en fait une farce philosophique. C’est d’une guerre que naîtront carburants et calculateurs, clés du voyage. C’est d’une autre, froide, que viendra l’accomplissement, dans un délai exceptionnellement court. Les pionniers furent téméraires et, heureusement, un peu chanceux, à dos de Saturn, la...

    Lire la suite