Accueil Monde Union européenne

Les Européens résistent aux appels à un autre deal

Le leitmotiv officiel, tant à Londres que du côté de l’UE, ne variera pas d’ici au vote crucial du Parlement britannique, le 11 décembre : c’est soit l’accord scellé au sommet de dimanche, soit le scénario catastrophe du no-deal. Michel Barnier l’a redit au Parlement européen ce jeudi. Guy Verhofstadt, le « Mr. Brexit » du Parlement, aussi. Pour les « alternatives », on repassera (peut-être).

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Le hashtag est lancé à Londres mais il s’applique autant de l’autre côté du « Channel ». D’ici au vote crucial du 11 décembre au Parlement britannique, le mot d’ordre est clairement : #BackTheBrexitDeal. Les 650 députés de la Chambre des Communes devront se prononcer sur l’accord scellé au sommet extraordinaire de dimanche passé, qui règle le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne et esquisse la relation future. Une majorité en faveur de ce deal est cependant loin d’être acquise. Nombre de Brexiters estiment que l’accord ne rend pas suffisamment de liberté au Royaume-Uni. Et le Remainers trouvent que le divorce est trop radical.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs