Accueil Société

A Bruxelles, Mukwege répare l’horreur absolue

Le Prix Nobel de la Paix 2018 est honoré par l’hôpital Saint-Pierre. Il a opéré une jeune Somalienne éventrée par le sexe d’un violeur.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

C’est l’émotion, ce vendredi matin, à l’hôpital Saint-Pierre. Le professeur Denis Mukwege, prix Nobel de la Paix, opère une jeune somalienne, réfugiée en Belgique. Autour de lui, toute l’équipe de l’hôpital bruxellois qui, avec lui, « répare les femmes ». Khadija, 39 ans, a été infibulée et excisée à l’âge de 8 ans. « Par un médecin ! », fulmine le professeur Guy-Bernard Cadière, chef de service de chirurgie digestive à Saint-Pierre. Qui, avec Mukwege, sont « tombés en amour fraternel » un jour de 2011. Mukwege était venu à Saint-Pierre pour s’informer des possibilités offertes par la chirurgie minimale invasive : par trois tout petits trous dans l’abdomen, on peut faire aussi bien qu’en l’ouvrant largement pour avoir accès aux organes. Cadière, cador mondial en la matière, lui a montré. Trois mois plus tard, Cadière était à Panzi, dans l’hôpital de Mukwege. Il est revenu il y a peu de sa… 18e mission.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs