Accueil Monde Afrique

Joseph Kabila au «Soir»: «Certains, en Belgique, croient que le Congo est encore une colonie»

Le président congolais, en fin de mandat, nous a reçu à Kinshasa. Une interview rare où il se lâche, n’épargnant ni la Belgique ni l’Europe.

De notre envoyée spéciale - Temps de lecture: 2 min

D’ici trois semaines, le Congo doit élire un nouveau président. Et celui qui est à sa tête depuis 17 ans doit passer la main. Alors Joseph Kabila a accepté de recevoir l’envoyée spéciale du Soir à Kinshasa, pour donner une interview. Ce qu’il fait très rarement. Et il parle sans filtre. Ou presque.

« Tout va bien se passer » le jour du scrutin, jure Joseph Kabila, alors que la mission de l’ONU s’inquiète de voir le pays organiser seul l’élection. « Nous avons pris l’option de les organiser nous-mêmes, ce qui nous coûte cher, mais c’est une question d’indépendance, de souveraineté… », estime-t-il, appelant tout au long de l’entretien à la dignité du peuple congolais. A savoir si l’absence d’observateurs internationaux est gênante, il clame : « Pourquoi devrait-on les inviter ? Je considère que ces pays ont déjà préparé leur rapport avant même le jour du vote ! »

Sur la question des prisonniers politiques, le président botte en touche. « Je ne veux pas discuter des affaires qui relèvent strictement de la justice mais, à ma connaissance, il n’y a pas de détenu strictement “politique”. S’il y a des problèmes au niveau de la justice, c’est là qu’il faut intervenir, mais moi je ne le peux pas… »

Joseph Kabila n’entend pas épargner une certaine Belgique, alors que notre diplomatie est la grande absente sur le sol du Congo. « Le problème avec les Belges, c’est ce que j’appelle l’état d’esprit. Il y a des gens qui, en Belgique, croient que le Congo est encore une colonie, que les Belges doivent toujours avoir de l’ascendant sur les Congolais, tranche le président. Qu’est-ce qui nous divise avec la Belgique ? Je considère que nous sommes des hommes libres, que le Congo est un pays indépendant et que nous n’avons pas de comptes à rendre à un ministre des Affaires étrangères qui se trouve en Belgique. »

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Joseph Kabila sur Le Soir +

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

78 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs