Les Plaisirs d’hiver sont lancés et animeront Bruxelles jusqu’au 6 janvier (photos et vidéo)

La 18e édition des Plaisirs d’hiver s’est officiellement ouverte vendredi soir à 17h45 au coeur de Bruxelles, en présence du prince Laurent et de sa famille ainsi que d’élus de la Ville, à commencer par le bourgmestre Philippe Close et l’échevine sortante de la Culture et du Tourisme Karine Lalieux. Ces festivités de fin d’année égayeront les rues du centre jusqu’au 6 janvier prochain.

L’illumination du sapin de la Grand-Place a lancé la soirée d’ouverture. Un spectacle son et lumière sur le thème des aurores boréales s’en est suivi. Il sera visible toutes les heures de 17h à 22h en semaine et toutes les demi-heures de 17h à 22h30 les week-ends.

Un cortège lumineux composé de personnages féériques à vélo - en référence au Grand départ du Tour de France depuis Bruxelles en juillet prochain - a ouvert la marche. Il s’est rendu sur la place de la Bourse, où les élus ont été accueillis par une délégation de la Finlande, pays à l’honneur de cette édition, dans la maison en bois du pays invité. Le cortège s’est ensuite arrêté devant l’église Sainte-Catherine pour regarder le mapping vidéo des artistes Oli-B et Dirty Monitor. Le prince Laurent a rejoint le groupe avec sa famille. Son épouse Claire et leurs enfants sont montés dans la grande roue. Le cortège a pris fin au dôme situé sur le piétonnier, où des expériences immersives sont programmées par la Société des Arts technologiques (SAT) de Montréal. De nombreuses activités familiales et festives y seront également organisées.

Parmi les animations prévues cette année, les Plaisirs d’hiver proposeront également des «aurores boréales» à admirer dans la cour intérieure de l’hôtel de Ville, une patinoire, des déambulations lumineuses, outre les 250 chalets proposant des produits artisanaux (ou non) et de la nourriture de différents pays. Au total, 123 rues commerçantes sont illuminées avec des décorations volumineuses.

La décentralisation initiée l’année passée s’accentue aussi avec le déplacement en roulottes du village itinérant Winter Pop, durant quatre week-ends en décembre, d’abord au square Ambiorix, puis place de la Chapelle dans les Marolles, place Peter Benoît à Neder-Over-Hembeek et enfin place Willems à Laeken.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. © PhotoNews

    Grand Baromètre: les verts, première famille politique du pays

  2. Les parents de la petite Mawda ont été régularisé pour un an et pourront suivre l’enquête sur le décès de leur fille. Un jugement a également contraint le CPAS de Woluwe-Saint-Lambert à prendre en charge la famille.

    Affaire Mawda: la famille de la fillette régularisée

  3. La N-VA peut souffler
: avoir débranché la prise du gouvernement fédéral n’a visiblement pas traumatisé son électorat. © Belga.

    Grand Baromètre: en Flandre, la N-VA ne paie pas la chute du gouvernement

Chroniques
  • «Février sans supermarché», jour 15: quand j’ai dévalisé un supermarché... alternatif

    Par Louise Tessier

    Aujourd’hui, j’ai (presque) fait une seconde entorse au règlement : je me suis rendue dans un supermarché. Mais pas n’importe lequel. Un supermarché collaboratif, qui favorise «  les produits issus d’une démarche respectueuse de l’humain et de l’environnement  ». Tout un programme !

    À la Bees-Coop de Bruxelles, on trouve de tout comme dans un supermarché traditionnel, mais en version plus ou moins bio, local, zéro déchet, équitable. « Plus ou moins » parce qu’il y a un peu de tout ça, mais que chaque produit ne répond pas à l’ensemble de ces critères. Et ce qui fait surtout l’originalité de l’endroit, c’est que c’est collaboratif : pour pouvoir faire ses courses à la Bees-Coop, il faut devenir collaborateur. Chaque membre doit investir 25 euros dans la coopérative (qui ne poursuit pas de but lucratif), puis s’...

    Lire la suite

  • Grand Baromètre: une vague verte qui rend très très nerveux

    Voilà qui va secouer le monde politique belge. Après des années de domination des partis socialiste, social-chrétien et plus récemment de la N-VA, voici qu’une nouvelle force politique s’impose. Par le biais d’un sondage qui demande évidemment à être vérifié dans les urnes, mais qui ne surprendra pas, tant la poussée verte, des communales aux marches pour le climat, donnait la direction du vent électoral ces derniers temps.

    ...

    Lire la suite