Accueil Monde

Joseph Kabila en 2002: «Que les Rwandais armés quittent le Congo»

Même si l'accord conclu à Sun City demeure partiel et devrait encore être rejoint par les rebelles de Goma, un virage a été pris : le dialogue intercongolais dans sa phase formelle est considéré comme terminé. L'occasion de faire le point avec le président du Congo. (Archive du 2 mai 2002)

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

envoyée spéciale à Kinshasa

Le « pacte patriotique » passé entre le président Joseph Kabila et Jean-Pierre Bemba, qui deviendra son Premier ministre, a été signé par 80 % des délégués en Afrique du Sud. Il semble appuyé par une grande majorité de l'opinion, alors qu'une délégation d'ambassadeurs représentant les pays membres du Conseil de sécurité entame à Kinshasa un périple qui doit la mener à Kisangani, en Angola, au Rwanda, en Ouganda, au Zimbabwe. Jean-Marc Levitte, ambassadeur de France à l'ONU, qui dirige la délégation, s'est déclaré encouragé par le consensus obtenu à Sun City, qualifié de progrès remarquable, de base sur laquelle on peut commencer à construire la transition.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs