Accueil Culture Scènes

Etienne Minoungou: «Le Musée de Tervuren ne peut pas faire comme si ce patrimoine était belge»

Alors qu’on s’apprête à rouvrir le Musée de l’Afrique centrale à Tervuren, Dakar inaugure son Musée des Civilisations noires. En plein débat sur la restitution des œuvres d’art, Etienne Minoungou y jettera un pavé dans la mare en jouant le « Discours aux nations africaines » de Felwine Sarr devant un parterre de chefs d’Etat africains.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Entretien

Tantôt il boxe les mots avec la fièvre d’un Mohammed Ali, tantôt il affiche un charisme tranquille à la Martin Luther King. Dans tous les cas, Etienne Minoungou est un tribun né. Fils de catéchiste, le Burkinabé est aussi allé à bonne école : « J’ai vu mon père se mettre au milieu de ses semblables et prendre la parole pour toucher le cœur et l’âme. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Remi Baeyens, lundi 3 décembre 2018, 17:29

    Si ce patrimoine existe encore c'est grâce notamment grâce au Musée d'Afrique Centrale de Tervuren.

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs