Accueil Économie

Pierre-Yves Jeholet: «Si l’on veut de la croissance, on doit exporter davantage»

La mission économique au Maroc, fréquentée en masse par les Wallonnes, confirme l’ouverture du sud du pays aux échanges commerciaux, estime son ministre de l’Economie. Mais la Wallonie peut encore mieux faire.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Cela fait désormais un petit peu plus que deux ans que l’on voyait la ministre canadienne du commerce, Chrystia Freeland, sortir du bureau de Paul Magnette, à l’époque ministre-président wallon, au bord des larmes en annonçant l’échec des négociations sur le CETA, l’accord commercial UE/Canada. Après un dénouement finalement favorable et une première année de mise en œuvre, le ministre de l’Economie et vice-président du gouvernement wallon, Pierre-Yves Jeholet (MR), veut «  tourner la page  » de cet épisode. «  Je pense qu’on a donné une très mauvaise image de la Wallonie, une très mauvaise image de l’ouverture de nos entreprises  », nous explique-t-il, lors de la mission économique menée par la princesse Astrid, qui se tenait à Casablanca la semaine dernière.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs