Accueil Société

Nicolas Van Nuffel, organisateur de la marche pour le climat: «On attend de Marghem qu’elle soit une ministre engagée»

La marche pour le climat a réuni plus de 65.000 personnes dans les rues de Bruxelles. Parmi les citoyens la ministre fédérale de l’Environnement, Marie-Christine Marghem.

Temps de lecture: 2 min

Quelque 65.000 personnes ont participé ce dimanche à la Marche pour le climat initiée par les organisations Climate Express et Coalition Climat à Bruxelles.« Un moment historique » pour Nicolas Van Nuffel organisateur de la manifestation.« Nous demandons que la Belgique respecte les engagements qu’elle a déjà pris. D’ici 2020, la Belgique doit réduire de 15 % ses émissions de gaz à effet de serre. La Belgique est parmi les pires pays européens », a répété Nicolas Van Nuffel sur Bel RTL.

Charles Michel nous a félicités mais on n’attend pas qu’il twitte.« Il doit réunir les ministres des régions pour décider que la Belgique rejoigne les pays qui soutiennent la réduction de 55 % des émissions de gaz à effet de serre. Que la Belgique prenne des décisions dans les jours qui viennent », demande l’organisateur.

Nicolas Van Nuffel a été étonné pas la présence de la ministre de l’Energie à la manifestation Marie-Christine Marghem mais ce qui l’a plus choqué c’est l’interview qu’elle a donnée en accusant la Flandre de freiner « systématiquement les ambitions en matière climatique. « Ce n’est pas faute, c’est la Flandre, dit toujours la ministre qui est au gouvernement fédéral, c’est un manque de respect. Marie-Christine Marghem se dit une citoyenne engagée mais on attend d’elle qu’elle soit une ministre engagée », a réagi Nicolas Van Nuffel.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par Van Obberghen Paul, lundi 3 décembre 2018, 11:35

    Réponse de la ministre: "je prend l'avion pour faire un allez-retour parfaitement inutile à Kattowice". On appelle cela un bras d'honneur.

  • Posté par Lange Daniel, lundi 3 décembre 2018, 10:01

    Pour prendre des décisions, il faudra du courage. Par exemple, il est aberrant qu'un aller retour en train de Liège à Ostende soit plus cher qu'un billet d'avion pour Marseille ou les Canaries. Il faut taxer justement le kérosène c'est une évidence.Aussi, après avoir parler de "local" et de "circuit court" il faut arrêter de se réjouir de l'arrivée d'Ali Baba qui est le contraire de ce qu'il faut faire demain. Quelques emplois précaires ne méritent pas la destruction de la Terre

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko