Accueil Belgique Politique

Jan Jambon sur le pacte migratoire: «Nous ne misons pas sur une chute du gouvernement»

Le gouvernement fédéral est toujours en sursis sur la question du pacte migratoire.

Temps de lecture: 1 min

Une note interprétative jointe au Pacte de l’Onu sur les migrations ne suffira pas à apaiser l’opposition de la N-VA, a prévenu lundi le vice-Premier ministre N-VA Jan Jambon, à son arrivée au bureau du parti.

«C’est le pacte lui-même qui est problématique», a-t-il ajouté.

La survie du gouvernement Michel est engagée sur ce dossier: le MR, le CD&V et l’Open Vld veulent approuver ce premier texte mondial pour des«migrations sûres, ordonnées et régulières», tandis que la N-VA s’y refuse. Le Premier ministre Charles Michel aurait préparé une proposition pour sortir de l’impasse, après concertation avec des collègues européens.

Lundi, plusieurs figures de la N-VA, comme le ministre-président flamand Geert Bourgeois ou le chef de groupe à la Chambre Peter De Roover, assuraient que leur parti voulait éviter une chute du gouvernement. M. Jambon était de ceux-là également. «Nous ne misons pas sur la chute du gouvernement. Il s’agit ici d’un problème avec le pacte migratoire lui-même».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Dubois Raymond, lundi 3 décembre 2018, 17:17

    Quand un citoyen signe un contrat , il veut des garanties . Faut-il exclure le notaire ? Les juristes et avocats sont heureux De belles affaires en perspective J'espère que je ne devrai pas participer aux frais ( contributions )

  • Posté par Van Obberghen Paul, lundi 3 décembre 2018, 11:23

    C'est simple, le MR n'a qu'à se coucher, comme d'habitude, et le gouvernement ne tombera pas. Charles Michel à l'habitude de servir de paillasson à la NVA, ça ne devrait pas être si compliqué pour lui. Il trouvera bien une formule qui lui permettra de sauver la face, du genre: "La Belgique approuve le pacte mais elle ne le signe pas... maintenant". Probablement avec une demande de renégociation qui lui sera refusée. La Belgique se couvrira de ridicule, une fois de plus, mais la Suédoise aura la vie sauve, pour quelques mois. De toutes manières, le MR est déjà mort au prochaines élections fédérales, alors bon...

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une