Accueil Belgique Politique

Pacte migratoire: «Si l’on ne recherche pas de solution, il faut le dire maintenant», annonce De Croo

Le vice-Premier ministre VLD n’en est pas moins sévère envers le vice-Premier ministre N-VA Jan Jambon, qui a rejeté ce matin la piste d’une déclaration complémentaire à joindre au texte.

Temps de lecture: 1 min

Le vice-Premier ministre Open VLD Alexander De Croo ne pense pas que le gouvernement tombera sur le Pacte de l’ONU sur les migrations, mais il n’en est pas moins sévère envers le vice-Premier ministre N-VA Jan Jambon, qui a rejeté ce matin la piste d’une déclaration complémentaire à joindre au texte.

« Si l’on ne recherche pas de solution, il faut le dire maintenant », a-t-il lancé à son arrivée au bureau de son parti. M. De Croo a abrégé une mission en Afrique du Sud pour prendre part à un probable comité ministériel restreint cet après-midi.

« Le gouvernement a déjà affronté des incendies très violents. Cette équipe a toujours fait preuve de sang-froid, de bon sens et de créativité », a-t-il déclaré. Il demande de laisser au Premier ministre Charles Michel l’espace nécessaire pour dégager une solution.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Laurent Jean, lundi 3 décembre 2018, 13:38

    BDW...voudrait tellement porter ce gilet jaune (et NOIR)….Maintenant que les MOUSTIQUES menacent sa Ville… il ne lui reste qu'à construire un mur très très haut. s'il a besoin d'aide, qu'il demande à Trump… Cessons de fermer les yeux, la Flandre est "silencieusement" dangereuse… BDW et VB ne font qu'un…

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une