Accueil Économie Entreprises

Deux millions d’euros supplémentaires pour des réformes à l’Afsca

« L’objectif prioritaire sera bien entendu de mieux lutter contre les fraudes et donc de renforcer la protection de la santé du consommateur », a souligné le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire.

Temps de lecture: 2 min

Une enveloppe budgétaire structurelle supplémentaire de deux millions d’euros sera consacrée à l’implémentation de réformes à l’Agence fédérale de la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca), a annoncé mardi le ministre compétent, Denis Ducarme (MR). Le conseil des ministres a avalisé vendredi dernier deux rapports d’audit sur l’Afsca. Elaborés à la suite de l’affaire Veviba, ces documents recommandent plusieurs pistes d’amélioration.

«Avec ce budget supplémentaire de deux millions d’euros, l’Agence pourra implémenter les réformes définies au sein du Comité de pilotage mis en place par le conseil des ministres. L’objectif prioritaire sera bien entendu de mieux lutter contre les fraudes et donc de renforcer la protection de la santé du consommateur», a souligné le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire.

Centre de crise

S’ils reconnaissent la qualité du travail quotidien de l’Afsca, les audits recommandaient entre autres la création d’un centre de crise sanitaire permanent qui permette à l’Agence de capter plus rapidement et en continu les signaux de crises et de fraudes potentielles. L’adaptation des contrôles à la taille de l’opérateur, la modernisation des check-lists de contrôle, le renforcement de la communication de l’Agence et le suivi de l’autocontrôle réalisé par les acteurs de la chaîne étaient aussi suggérés par ces rapports.

L’Afsca bénéficiera du budget supplémentaire dès 2019 et au fur et à mesure de l’implémentation des réformes, a précisé Denis Ducarme.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Deprez Michel, mardi 4 décembre 2018, 12:23

    « L’objectif prioritaire sera bien entendu de mieux lutter contre les fraudes et donc de renforcer la protection de la santé du consommateur » Mais oui, mais oui...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière