Alors que le gouvernement vacille, la N-VA lance une campagne choc contre le pacte migratoire

Alors que le gouvernement vacille, la N-VA lance une campagne choc contre le pacte migratoire

A ceux qui pensent encore que la N-VA pourrait faire des concessions sur le pacte migratoire, le parti apporte ce mardi, une réponse ferme et imagée. Alors que son vice-Premier, Jan Jambon, tente officiellement de sauver le gouvernement, le site et les réseaux sociaux du parti affichent des images très explicites, avec de multiples photos de migrants.

En six images, rappelant l’iconographie du Vlaams Belang, le parti donne ses six arguments contre le pacte. Le slogan « Pacte migratoire = accès à la sécurité sociale, même pour les illégaux » est accompagné d’une file de migrants. On voit aussi de jeunes migrants sur un banc qui écoutent de la musique avec le slogan : « Pacte migratoire : assouplissement des procédures de regroupement familial ». On voit aussi des femmes voilées, avec les mots : « Pacte migratoire = focus sur le maintien de la culture d’origine des migrants » - une image par ailleurs prise en Allemagne et utilisée sur des sites identitaires.

Une campagne choc alors que les experts interrogés à la Chambre estiment majoritairement que le pacte est non contraignant. Mais la N-VA est d’un autre avis, et estime que ce texte empêchera la Belgique de mener la politique migratoire qu’elle souhaite.

Pacte migratoire: une crise froide, sans cri ni claquement de porte

Sur le même sujet
Pacte migratoirePolitique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Dominique Leroy, remerciée par le personnel de Proximus lors de son arrivée au siège de l’entreprise ce jeudi. Le parquet, lui, enquête.

    La sortie très chahutée de Dominique Leroy

  2. Pierre-Yves Dermagne

    Vente de Voo et de Win: l’Arc-en-ciel reprend le contrôle dans l’affaire Nethys

  3. Une vaste opération de démantèlement du réseau IPTV en Europe a permis de fermer plusieurs centaines de serveurs utilisés pour le piratage.

    Le vrai ou faux: existe-t-il des risques pour l’utilisateur de l’IPTV?

La chronique
  • Nethys: le chaos, la clarté et l’hystérie

    La clarté ou le chaos ? Il y a désormais des deux dans le dossier Nethys. Et il va falloir au nouveau ministre de tutelle, Pierre-Yves Dermagne, beaucoup de méthode, de sang-froid, d’expertise et d’indépendance politique pour dénouer ce sac de nœuds.

    Ces derniers mois, c’est l’opacité qui a régné sur la restructuration du groupe liégeois, confisquée par un management, un conseil d’administration, quelques hommes et...

    Lire la suite