Accueil Culture Musiques

Samuel Ber: «Je compose pour susciter l’improvisation»

Samuel Ber inaugure la série des Young Belgian Drummers. Avec deux albums en prime.

Le 9 décembre à Bozar (Bruxelles).

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

La nouvelle vague du jazz belge est plus que jamais vivante. Et pour la représenter, quoi de mieux qu’une poignée de jeunes batteurs exceptionnels. Voilà l’argument de Bozar pour programmer sa série des Young Belgian Drummers. Ils seront trois : Samuel Ber le 9 décembre, Antoine Pierre le 13 février et Lander Gyselinck le 5 mars.

Pour Samuel Ber, 23 ans à peine, ce sera même un double concert. D’abord avec son groupe, Pentadox, qui compte sa batterie, bien sûr, le piano de Bram De Looze et les saxophones de Guillaume Orti, Sylvain Debaisieux et Bo van der Werf. Ensuite en trio avec Tony Malaby au sax et Jozef Dumoulin aux claviers.

Pourquoi la batterie ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs