Accueil Belgique Politique

Grand baromètre: le pacte migratoire ne vaut pas une crise gouvernementale, selon une majorité de Belges

Une majorité de Belges pensent que le gouvernement fédéral doit rester en place malgré le conflit autour du pacte migratoire

Sondage - Chef du service Politique Temps de lecture: 2 min

Non, le pacte migratoire ne vaut pas une crise gouvernementale. C’est ce que pense une majorité de Belges, selon notre Grand baromètre Ipsos-Le Soir-RTL-TVI-VTM-Het Laatste Nieuws.

A l’échelle du pays, 44 % des sondés estiment que ce dossier ne vaut pas une crise contre 31 % qui pensent que le contraire. C’est en Flandre que la volonté de survie est la plus ancrée : 47 % des Flamands ne veulent pas de crise, pour 30 % qui pensent le contraire. A Bruxelles, ils sont 45 % à vouloir que le gouvernement fédéral tienne, contre 35 % qui pensent qu’une démission s’impose. Et c’est en Wallonie que le soutien au gouvernement est le plus faible : 37 % contre 34 % qui veulent le départ de la suédoise en raison de la controverse autour du pacte migratoire. On notera une proportion de « sans avis » de l’ordre de 25 %, ce qui est habituel pour les questions de sondages politiques.

On le sait, la N-VA s’est posée hier la question de faire tomber le gouvernement, avant d’y renoncer. C’est pourtant au sein des électeurs de la N-VA que le soutien au gouvernement est le plus faible, parmi les partis de la majorité. Ce n’est pas étonnant quand on sait que le sondage a été réalisé au beau milieu de la crise du pacte migratoire. Les électeurs de la N-VA pensent à 48 % que le gouvernement doit tenir, contre 36 % qui pensent le contraire. Dans les autres partis de la majorité, le soutien au gouvernement est à 72 % au MR (c’est le plus élevé), à 66 % au VLD et à 48 % à la N-VA. On notera que dans tous les partis d’opposition démocratique, il n’y a pas plus de 50 % d’électeurs qui pensent que le gouvernement doit tomber sur le pacte. La volonté de continuer semble donc bénéficier d’une forte assise.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

30 Commentaires

  • Posté par Dardenne Ghislain, mercredi 5 décembre 2018, 21:01

    C'est du préélectoral ; chacun son petit jardin sans se soucier du citoyen.

  • Posté par Lucas Danièle, mercredi 5 décembre 2018, 20:44

    Bien d'accord avec vous, Madame Lefèbvre! L'honneur du pays vaut bien une crise gouvernementale!

  • Posté par Lefebvre Marianne, mercredi 5 décembre 2018, 19:33

    On ne va quand même pas baisser son froc devant les **** de la NVA? En plus ce pacte n'est pas contraignant Donc tout cela n'est que du cinéma très malsain pré-électoral, d'un côté comme de l'autre

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Ypres: l’extrême droite privée de «Frontnacht» après des semaines d’hésitation

Le conseil communal d’Ypres a tranché : le festival de musique Frontnacht, présenté comme simplement « identitaire » par ses organisateurs, ne pourra pas avoir lieu en marge de l’IJzerwake, dissidence « ultra » du pèlerinage de l’Yser. Les liens entre plusieurs groupes invités et la mouvance néonazie sont désormais trop manifestes pour être ignorés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une