Accueil Économie Emploi

Le RGPD complique la vie du Forem

Le ministre Pierre-Yves Jeholet veut un dossier unique sur chaque demandeur d’emploi. Un énorme défi pour le Forem, qui doit trouver l’équilibre entre cette nécessaire efficacité et la protection de la vie privée, compte tenu du nouveau règlement européen en la matière.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Le dossier unique visant à assurer une bonne traçabilité des chômeurs, voulu par le ministre wallon de l’Economie et de l’Emploi (parmi ses nombreuses casquettes), Pierre-Yves Jeholet, c’est tout un défi pour le Forem depuis que le règlement européen sur la protection des données (RGPD) est entré en vigueur, fin mai dernier.

Pour rappel, ce dossier unique vise à réunir un maximum d’informations sur un demandeur d’emploi. Son parcours, ses démarches, ses formations, mais aussi, selon La DH, les difficultés rencontrées et qui peuvent freiner sa recherche d’emploi (drogue, manque de ponctualité…). Ce document sera ouvert aux différents opérateurs d’aide à l’insertion professionnelle. Une question d’efficacité, selon le Forem, alors que, dans le passé, d’un conseiller à l’autre, un demandeur d’emploi pouvait avoir à réexpliquer son parcours ou repréciser les formations qu’il avait suivies.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Brasseur Michel, jeudi 6 décembre 2018, 20:28

    Traçabilité des chômeurs ??? Non mais, on est où là ? Le MR va leur coller un bracelet électronique? Si un tombe malade, on va abattre tous les autres chômeurs de son quartier pour éviter la contagion ? C'est à ça que ça sert non, la traçabilité ?! Et ces gens du MR critiquent la N-VA et me VB?!

Aussi en Emploi

Emploi: la «grande démission» ne touche pas (encore) la Belgique

Pourquoi le Belge hésite-t-il à quitter son emploi, alors que le phénomène de la « grande démission » volontaire fait rage aux Etats-Unis et s’invite désormais en France ? Les spécialistes avancent leurs explications. Et avant tout la protection que représente chez nous l’indexation automatique des salaires en période d’inflation.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs