Deux avions de l’armée américaine se percutent au large du Japon

Photo d’illustration © AFP
Photo d’illustration © AFP

Six militaires américains étaient portés disparus jeudi après que deux avions de l’armée appartenant au corps des Marines se sont percutés lors d’une opération de ravitaillement au large du Japon, a annoncé l’armée américaine.

Les avions impliqués sont un chasseur F-18 et un avion de ravitaillement C-130. Parmi les sept personnes à bord, une a été secourue saine et sauve, a indiqué un porte-parole des Forces d’autodéfense japonaises (SDF) qui ont mobilisé quatre avions et trois navires pour les opérations.

« Il est actuellement examiné par les autorités médicales compétentes sur la base d’Iwakuni », près de Hiroshima (ouest du Japon), d’où les appareils avaient décollé, ont précisé les Marines dans un communiqué.

« Les opérations de recherches et de secours continuent pour les six Marines restants », ont-ils ajouté.

Une enquête sur les circonstances de l’événement, qui s’est produit à 02H00 du matin heure locale (mercredi 17H00 GMT) à plus de 300 km au large des côtés japonaises, lors « d’un entraînement régulier programmé », est actuellement en cours, selon la même source.

D’après les premiers éléments, deux personnes se trouvaient à bord du F-18, et cinq à bord du C-130.

L’armée américaine compte près de 50.000 soldats stationnés au Japon, dont environ la moitié dans l’archipel mériodional d’Okinawa, et les accidents ne sont pas rares.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Greenpeace a mené une action spectaculaire à l’ouverture du sommet européen, jeudi matin
: ses militants ont pris d’assaut la façade du bâtiment, déployant de grandes banderoles qui donnaient l’impression que le bâtiment était en feu. Des feux de détresse ont également été allumés en divers endroits pour faire de la fumée.

    Sommet européen: alerte orange sur l’ambition «neutralité carbone» en 2050

  2. Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne.

    Les marchés du carbone empoisonnent la COP25 Madrid

  3. ©News

    Europa League: éliminé, le Standard peut nourrir des regrets

La chronique
  • Peut-on se payer la Maison-Blanche?

    I’m not a billionnaire ! », a lâché, amère, la sénatrice de Californie, Kamala Harris, en annonçant qu’elle abandonnait la course à l’investiture démocrate pour la présidentielle américaine.

    La pique visait sans doute moins Donald Trump que deux candidats de son propre parti, Tom Steyer et Michael Bloomberg, dont les fortunes personnelles sont estimées, respectivement, à 1,6 milliard et 50 milliards de dollars par le magazine Forbes.

    Que des hommes, blancs, et vieux, comme Steyer (62 ans) et Bloomberg (77 ans), mais aussi Joe Biden (77 ans) ou Bernie Sanders (78 ans), puissent – sauf surprise – mener campagne jusqu’à la convention démocrate de Milwaukee, prévue en juillet 2020, alors que Kamala Harris, self-made woman de 55 ans, métisse, de père jamaïcain et de mère indienne, ait dû jeter l’éponge début décembre 2019 est déjà, en soi, problématique pour certains progressistes.

    Qu’à l’instar de l’actuel président...

    Lire la suite

  • Le Green Deal européen: la politique, la vraie

    Il faut lire le « Green Deal » dans lequel la Commission propose de faire de l’Europe un continent « zéro carbone » en 2050. La Commission y fixe un nouvel objectif 2030 pour la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre, identifie les secteurs dans lesquels elle veut agir. Elle annonce cinquante mesures, promet de déposer toutes ses propositions législatives dans les deux années à venir…

    ...

    Lire la suite