Accueil Opinions Cartes blanches

Saint-Nicolas, m’apporteras-tu des fruits et des légumes?

Les charges administratives sont devenues tellement lourdes que plusieurs écoles en Fédération Wallonie-Bruxelles renoncent au programme « collation saine ». Leurs directeurs en appellent à la générosité du Patron des écoliers.

Carte blanche - Temps de lecture: 3 min

Dans mes pantoufles, le 6 décembre, tu voudrais bien, Saint-Nicolas, déposer quelques fruits ou des légumes ?

Je te demande cela, Saint-Nicolas, parce qu’à l’école, on ne reçoit plus, depuis le premier septembre, les fruits et légumes qui, avant, nous arrivaient pourtant chaque semaine !

Tu sais, Saint-Nicolas, pour certains de mes copains, c’était parfois bien venu d’avoir cette petite collation toutes les semaines. Cela nous permettait parfois de découvrir certains fruits et légumes que ne connaissons pas, ou que nos familles n’achètent pas.

Tu sais, Saint-Nicolas, dans des classes, nous, on inventait des recettes, on faisait des compotes, on préparait des macédoines de fruits, on cuisait des soupes, et on partageait ensemble, au coin rencontre, ces moments de collations, que nos institutrices appelaient souvent « collations saines ».

Mais, Saint-Nicolas, tu sais, toi, pourquoi on ne les reçoit plus ? J’ai été demander au directeur de mon école, et il m’a expliqué que c’était à cause « de la charge et des contraintes administratives que l’Administration de la Région wallonne imposait aux écoles ».

Il m’a dit que l’an dernier, alors que le programme subsidié par l’Europe fonctionnait très bien, l’Administration avait imposé des règles tellement lourdes et avait vérifié les dossiers par un contrôle tellement strict, que la très grosse majorité des directeurs avaient décidé de ne plus demander ces aides parce qu’elles étaient ingérables !

Une paperasserie inimaginable

Je n’ai pas tout compris, Saint-Nicolas, mais le directeur m’a dit qu’on lui avait demandé en avril 2018, pour justifier la réception des fruits en septembre 2017, et donc pour être remboursé par l’Administration, d’envoyer, dans le cadre des marchés publics, une copie de l’impression datée de la consultation des sites internet consultés ; de remettre une copie de l’impression datée du procès-verbal de toutes les conversations téléphoniques avec les fournisseurs, reprenant les dates des communications, les noms des fournisseurs contactés, la description de la demande, et les réponses des fournisseurs ; de transmettre une copie de la preuve d’envoi de toutes les invitations à remettre une offre envoyées aux fournisseurs mis en concurrence ; de présenter une copie de la demande d’offre annexée à l’invitation à remettre une offre ; de remettre une copie de toutes les offres reçues ainsi qu’un rapport d’attribution établi à l’issue de la consultation, reprenant l’objet du marché, le type de consultation choisi, l’identification de tous les fournisseurs mis en concurrence, la comparaison des offres conformes reçues le cas échéant selon la méthode d’évaluation et en fonction des critères d’attribution fixés dans la demande d’offre, et la date d’attribution du marché au fournisseur. Le directeur m’a dit que l’Administration disait que sans tous les documents, il n’y aurait pas de paiement de l’aide.

Moi, Saint-Nicolas, je ne comprends pas tout, mais je me dis que pour obtenir pour une année complète 10 € par enfant pour recevoir chaque semaine des fruits et des légumes que l’Europe paye aux élèves, ça paraît quand même un peu lourd comme procédure, non ?

Alors, Saint-Nicolas, si toi tu préparais plein de paniers avec plein de fruits et de légumes, et si tu déposais dans les souliers des fonctionnaires de l’Administration : « Ne perdez pas votre temps et surtout celui des écoles, et n’imposez pas aux directions tant de paperasses et de contrôles. Je me suis occupé de donner des fruits et légumes à tous les écoliers puisque de très nombreuses écoles n’ont pas récupéré les montants qu’elles avaient avancés, et que vraiment beaucoup d’écoles ne veulent plus remplir les demandes de participation au programme “fruits et légumes” pour cette année ».

Je compte sur toi saint Nicolas…

Pour des milliers d’enfants en Fédération Wallonie Bruxelles.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Carte blanche Archivage: que racontent les «Uber Files» du fonctionnement de notre démocratie?

La sauvegarde de nos démocraties passe par la mise en place de règles claires de gestion de l’information et la préservation à long terme des processus et actions qui ont contribué à l’élaboration des décisions politiques. L’épisode des « Uber Files » nous montre que nous délaissons ce principe et permettons aux sociétés privées de nous dicter ce qu’il restera de notre histoire…

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une