Migrants: l’Aquarius «forcé» d’arrêter ses missions

Immobilisé à Marseille depuis le 4 octobre, l’Aquarius ne reprendra plus la mer. Médecins sans Frontières se dit victime « d’une campagne continue de dénigrement, de calomnie, et d’obstruction menée par le gouvernement italien, lui-même soutenu par d’autres pays européens contre les activités de secours des organisations humanitaires ». Cette année, l’Aquarius s’est vu retirer son pavillon par deux fois : en août par Gibraltar et en septembre par le Panama. Fin novembre, la justice italienne a demandé la mise sous séquestre du navire humanitaire. Elle suspecte MSF de trafic de déchets et d’activité criminelle. L’ONG qualifie ces allégations de « grotesques ». Mais, « sans solution immédiate pour répondre à ces attaques, MSF et SOS Méditerranée n’ont d’autre choix que de mettre un terme aux activités de l’Aquarius. ».

De février 2016 à octobre 2018, l’Aquarius a porté assistance à près de 30.000 personnes dans les eaux internationales entre la Libye, l’Italie et Malte.
De février 2016 à octobre 2018, l’Aquarius a porté assistance à près de 30.000 personnes dans les eaux internationales entre la Libye, l’Italie et Malte. - Maud Veth/ AFP.

Une violation du droit international

« En 2015, l’Europe s’est engagée auprès du Conseil de sécurité des Nations unies à ce qu’aucune personne sauvée en mer ne soit obligée de retourner en Libye », relate MSF. Karline Kleijer, responsable des urgences de l’ONG, dresse un constat alarmant : « Aujourd’hui, l’Europe soutient directement les retours forcés et revendique des « résultats » sur la question migratoire. Soyons clairs sur ce que sous-entendent ces résultats : un manque d’assistance en mer qui permettrait de sauver des vies ; des enfants, des femmes et des hommes renvoyés à une détention arbitraire sans aucune chance d’en réchapper ; et la création d’un environnement qui décourage tous les bateaux de répondre à leurs obligations de porter secours aux personnes en détresse. » MSF dénonce là une « violation du droit international ».

30.000 sauvetages

De février 2016 à octobre 2018, l’Aquarius aura « porté assistance à près de 30.000 personnes dans les eaux internationales entre la Libye, l’Italie et Malte ». En tenant compte de l’ensemble de ses opérations de recherche et de sauvetage, depuis 2015, MSF indique avoir secouru 80.000 personnes en Méditerranée. Suite à l’arrêt des opérations de l’Aquarius, on n’y trouve maintenant « plus aucun bateau dédié au secours ».

Mais MSF n’abdique pas. « Nous refusons de rester à quai alors que des personnes continuent de mourir en mer, déclare Karline Kleijer. Aussi longtemps que des gens souffriront en Libye, seront en détresse en mer, MSF cherchera des moyens de leur porter secours avec une aide médicale et humanitaire. »

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, aux côtés du président Vladimir Poutine
: «
«
Trouver un chat noir dans une pièce obscure n’est pas facile, surtout quand il n’y en a pas
».

    Par Benjamin Quenelle

    Europe

    Rapport Mueller: Moscou savoure… sans excès de triomphalisme

  • Le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez a relancé son parti, mais les sondages ne vont pas jusqu’à lui accorder une prochaine majorité absolue.

    Par Elise Gazengel

    Europe

    Espagne: le blocage politique se profile dans les urnes

  • Une marionnette à l’effigie de Theresa May n’est pas passée inaperçue dans le cortège de centaines de milliers de manifestants anti-Brexit qui a déferlé, samedi, dans les rues de Londres.

    Par AMANDINE ALEXANDRE

    Europe

    Brexit: Theresa May résiste aux appels à la démission

 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La nouvelle du vote en commission parlementaire a été accueillie avec satisfaction par les militants pour le climat qui ont quitté leur campement de la place du Trône à Bruxelles.

    Loi climat: la réforme de la Constitution, une victoire à la Pyrrhus?

  2. Skeyes annonce à nouveau un mouvement de grève
: c’est pour ce mercredi à Charleroi entre 8 et 10 heures du matin.

    Grève des contrôleurs du ciel: encore des actions ce mercredi

  3. Raymond Behr, mis à l’honneur par Philippe et Mathilde, à l’occasion de la cérémonie de commémoration au Mémorial de la guerre de Corée.

    Visite d’Etat en Corée: Philippe citoyen d’honneur, Raymond citoyen mis à l’honneur

Chroniques
  • Lettre du Brexit: «Les fantômes et les excentriques font bon ménage»

    Par Marc Roche

    Pour suivre la manifestation du « People’s Vote » en faveur d’un deuxième référendum sur le Brexit, je m’étais posté devant le 10 Downing Street. L’emplacement était bien choisi. Le million de marcheurs du « People’s Vote » (chiffre au pifomètre) qui défilaient entre Hyde Park et Trafalgar square dans une atmosphère joyeuse n’avaient d’yeux que pour la résidence du Premier ministre, symbole par excellence du bourbier actuel.

    Pourtant, le vrai pouvoir par ces temps tourmentés du Brexit n’est plus niché dans la modeste maison de briques au bout d’une petite rue fermée au trafic. L’élégant bâtiment de style géorgien adjacent à « Number Ten » tire dans l’ombre toutes les ficelles du largage des amarres. Seule une plaque discrète à l’entrée indique le mystérieux occupant des lieux : le Cabinet Office.

    Au confluent du « triangle d’or » monarchie-gouvernement-parlement, la haute fonction publique britannique s’enquiert peu des apparences du pouvoir. Exerçant sa mission à l’écart de la lumière des projecteurs, le...

    Lire la suite

  • Climat: Ô Miroir, suis-je du bon côté de l’histoire?

    Ceux qui, dans le monde politique, pensaient que les petits jeunes du climat et tous ceux qui protestent avec eux depuis des semaines allaient faire trois petits tours et puis rentrer à la niche, en sont pour leurs frais. Certains en ont même perdu leur boussole climatique. Ainsi le MR, qui en quelques semaines a cafouillé dans son attitude sur la loi climat et la révision de la constitution. Un ours polaire n’y retrouverait pas ses jeunes…

    La cause de ces changements de cap ? Ne cherchez pas...

    Lire la suite