Accueil Belgique Politique

Charles Michel sur le pacte migratoire: «Je suis Premier ministre et j’irai à Marrakech»

Le Premier ministre s’est exprimé à la Chambre après plusieurs heures de débat sur le pacte migratoire.

Temps de lecture: 2 min

Ce jeudi après-midi, les députés étaient réunis à la Chambre pour se prononcer sur le pacte migratoire. Un pacte global, non contraignant, qui est à l’origine d’une importante crise gouvernementale entre la N-VA et les trois autres partis de la majorité fédérale. Les nationalistes flamands s’opposent fermement à ce texte, malgré les compromis obtenus.

Après plusieurs heures des débats, le Premier ministre a pris la parole : « Je vais vous parler avec mes convictions d’homme parce que je considère que des fois, au-delà des jeux de majorité, il faut pouvoir exprimer certaines convictions ». « Les faits sont les faits : il y a un accord pour valider ce pacte. C’est sur cet accord-là que je me suis exprimé en septembre aux Nations Unies au nom de la Belgique pour dire que le pays approuvera le pacte ». « J’ai pris une décision il y a quelques jours, que j’assume (…) : je suis Premier ministre et j’irai à Marrakech. », a-t-il martelé devant les députés. « Ma responsabilité, c’est d’assurer la constance. Tout mettre en œuvre pour assurer la crédibilité de la Belgique. Une parole est une parole ».

« Mais je mesure bien que la constitution belge n’est pas un chiffon de papier. Cela signifie que je vais devoir voir comment il sera possible de défendre ma position et ma conviction au sein du kern. Soyez convaincus que le moment venu je n’hésiterai pas à choisir de quel côté me situer. Je choisirai le camp du respect des institutions. »

Les discussions à la Chambre en direct :

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Christian Radoux, jeudi 6 décembre 2018, 23:21

    Quoi qu'on pense par ailleurs de la NVA et de sa tactique tardive, il y a tout de même une bizarrerie dans la présentation de ce "pacte" : -1. ou bien il n'est effectivement contraignant en rien, et on se demande bien alors quelle est son utilité et pourquoi il est si capital de le signer - 2 . ou bien sinon, avec des phrases commençant par "Nous nous engageons à", cela pourrait mener à un gouvernement des juges, et il n'est alors a priori pas idiot d'être prudent, sinon méfiant. Je n'ai vu là-dessus ***de part et d'autre*** aujourd'hui que des manoeuvres politiciennes. Les seuls qui soient hélas clairs sont, dans un camp les racistes, dans l'autre ceux des partisans des frontières ouvertes.

  • Posté par Poullet Albert, jeudi 6 décembre 2018, 20:13

    Pas à titre Personnel !!! la marionnette reviend au galop....

  • Posté par Rousseau Jean-pierre , jeudi 6 décembre 2018, 19:01

    Et si Charles Michel allait à Marrakech? Et si il y restait, verrions nous une différence?

  • Posté par Deckers Björn, jeudi 6 décembre 2018, 18:59

    Que n'a-t-on attendu, plus de quatre ans, pour enfin entendre Charles Michel s'exprimer clairement comme aujourd'hui à la Chambre. Alors pas de ça lisette, au delà des grandes phrases sur la continuité de l'Etat (la promesse déjà portée à l'ONU doit être respectée et en la matière l'attitude de la NVA est rigoureusement irresponsable) et sur les principes démocratiques, Charles Michel arriverait presque à nous faire lâcher une larmounette d'émotion sauf que le MR lutte contre le départ de ses électeurs à Ecolo et Défi comme la NVA lutte contre le départ de ses électeurs au VB. Entre ces deux là que tout semble désormais séparer, il reste ce point commun, ils nous taxent une crisette bien moins pour des principes que pour une poignée d'électeurs. Cela dit une différence reste fondamentale entre la position du MR et celle de la NVA, le MR lui maintient sa position et ses principes, la NVA elle est prète à renier sa parole et ses principes. Entre les deux, l'un a gardé sa boussole, l'autre tourne en rond dans le désert...

  • Posté par Rousseau Jean-pierre , jeudi 6 décembre 2018, 18:50

    Je lui conseille effectivement Marrakech. La place Jama elfna et la Koutouba (orthographes non garanties) c'est splendide ! Mais en tant que touriste et pas en tant que ministre. Càd à ses frais personnels "en tant qu'homme". Ceci dit, il a raison quand il dit qu'il y a des choses plus importantes que cette déclaration de Marrakech (aussi creuse que le crane de nombre de député(e)s belges.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une