France: plus de 700 lycéens interpellés ce jeudi après une nouvelle journée de mobilisation

©AFP
©AFP

Plus de 700 lycéens ont été interpellés par les forces de l’ordre en France jeudi lors de la quatrième journée de mobilisation lycéenne, marquée une nouvelle fois par des incidents, a indiqué à l’AFP une source au ministère de l’Intérieur. Près de 280 établissements scolaires ont été perturbés, dont 45 ont été bloqués, a-t-on ajouté de même source.

Depuis le début de la semaine, 200 à 300 lycées, soit 5 à 7 % des établissements, sont bloqués ou perturbés chaque jour en France. Une mobilisation parfois émaillée par des incidents : feux de poubelles, barricades et quelques voitures brûlées ou dégradées.

Revendications floues

Des lycéens et leurs syndicats (UNL, SGL, Fidl) réclament pêle-mêle la suppression de la réforme du bac, de Parcoursup, du service national universel… Mais pour la plupart, ces réformes étaient déjà connues ou mises en œuvre et n’ont jusqu’ici que faiblement mobilisé les lycéens.

C’est le mouvement des « gilets jaunes » qui a réveillé la mobilisation lycéenne. «  Comme le reste de la France, les lycéens sont inquiets pour leur avenir, ils ont le sentiment d’être incompris et expriment une exaspération globale », affirme Stéphane Crochet, du syndicat enseignant SE-Unsa.

Sur le même sujet
PolitiqueFrance
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous