Accueil Belgique Politique

Pacte migratoire: le MR fait bloc, mais râle en silence

Le pacte migratoire déstabilise la suédoise. Mais les libéraux font bloc derrière leur Premier ministre. « Personne au parti ne veut la chute du gouvernement. » De là à dire que tous les bleus sont actuellement ravis d’être associés à la N-VA…

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 3 min

Jeudi 13 heures : le président Olivier Chastel a convoqué non seulement les parlementaires MR (ils ont traditionnellement leur réunion de groupe avant la séance plénière de la Chambre), mais aussi les membres du bureau élargi pour faire le point sur le pacte migratoire (et saluer la désignation de Jacques Brotchi à la présidence du Sénat). Rien de bien neuf par rapport à l’état de la situation mercredi soir, mais l’occasion de mettre les troupes sur une même ligne avant le délicat débat de l’après-midi. Et les libéraux font effectivement bloc. Charles Michel a reçu un soutien appuyé, nous assure-t-on, applaudissements à la clef.

Est-ce à dire que tous les bleus sont ravis ? Pas si vite. Il y a d’abord ceux qui craignent, comme la N-VA, que ce pacte onusien ouvre la boîte de Pandore, donnant des arguments aux candidats migrants souhaitant introduire une action en justice. Une minorité, mais elle existe.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs