Accueil Opinions Éditos

Pacte migratoire: et voici le Premier ministre à titre personnel

Ce jeudi, si on a bien compris, le Premier ministre ira à Marrakech comme Premier ministre pour défendre « à titre personnel » la position du Parlement et des Régions. De quoi plaire à la N-VA.

Édito - Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

M ais qu’est-ce qu’il a dit ? » C’était la seule question qui émergeait, ce jeudi, après l’intervention de Charles Michel à la Chambre. Hier, si on a bien compris, le Premier ministre ira à Marrakech comme Premier ministre pour défendre « à titre personnel » la position du Parlement et des Régions. De quoi plaire à la N-VA.

Voilà donc un nouveau concept que le N-VA Peter De Roover, qui sait, lui, parler au « peuple », avait résumé la veille de façon très insultante pour Charles Michel : « Je ne m’intéresse pas aux projets de vacances du Premier ministre. Il fait beau à cette période à Marrakech, c’est idéal pour un city trip. »

Lundi, l’intervention du Premier ministre belge sur le pacte migratoire aura donc le goût de la Belgique, l’apparence de la Belgique, mais ne sera pas la Belgique.

Jeu de poker menteur

Ce jeu de poker menteur sous couvert du respect de la Constitution et du souci d’assumer ses responsabilités vu les enjeux sur la table, vise surtout à sauver le Premier ministre et le gouvernement que le tandem Charles Michel/MR et N-VA s’époumonent de concert à ne pas faire tomber. Les deux « camps », opposés sur la signature du pacte, s’accrochent à l’idée d’un win-win qui ne vaut, hélas, que pour eux, tant il met la crédibilité de la politique en échec.

Au final, ce n’est pas tant l’objectif visé par le Premier ministre qui est en cause. Le pays a en effet besoin d’un gouvernement pour finaliser nombre de dossiers en rade et s’attaquer à tant de problèmes cruciaux. Ce qui est inadmissible, c’est primo, qu’on soit surtout dans la tactique partisane et secundo, que le Premier ministre noie le poisson.

Le citoyen, vu ce qu’il subit depuis des jours, serait en droit de demander à son Premier ministre qu’il lui expose franchement, sans toutes ces contorsions, ce qu’il fait, ne fait pas, et pourquoi, en s’adressant non plus aux votes mais à l’intelligence des « gens ».

Une ambiguïté voulue

Cette ambiguïté voulue et même ciselée est inaudible par des citoyens qui ont eu droit hier à un nouvel acte d’un mauvais théâtre. La défense des principes clairement en jeu mérite mieux et, à tout prendre, on préférait le débat en séance plénière à la Chambre : il fut extrêmement dur, mais au moins nombre de partis ont été cash.

Le Premier ministre et la N-VA ont intérêt à ce que le temps qu’ils octroient à leur participation au gouvernement serve à quelque chose. Le Premier a ainsi évoqué l’enjeu climatique dans son discours et le geste fort de ce dimanche sans un mot sur la trahison que les différents niveaux de pouvoir ont infligée dès le lendemain à ces 75.000 marcheurs. Il faudra plus que des convictions « à titre personnel » pour résoudre ce fossé.

Charles Michel et Bart De Wever doivent aussi faire très attention. La colère et l’agacement des « gens » sont à fleur de peau. Il suffit de regarder par le hublot ministériel vers le sol belge et surtout – à ce stade – français pour se rendre compte à quel point les peuples sont inflammables désormais.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Keutgen Renaud, vendredi 7 décembre 2018, 23:57

    Il est juste encore temps de revoquer tout ces fashos de la NVA...

  • Posté par Intjigejlis Gérasimos, vendredi 7 décembre 2018, 20:29

    Et à la fin, c'est toujours la NVA qui l'emporte; merci Mr Michel. Quel courage, quelles convictions. S'il avait directement remis le heer Francken à sa place, dès le début de ses dérapages, on n'en serait pas là. Ah, compromission quand tu nous tiens. Il vous nous faire le coup de soutenir la soi-disant volonté populaire exprimée dans les sondages plutôt que de respecter le vote du parlement à une majorité des 2/3. Que certains avancent l'argument que les parlementaires sont, en fait, hors des réalités et loin des préoccupations des gens ne m'étonnerait pas. Mais pour aller piocher un impôt de solidarité chez les plus nantis, là, retour vers le Parlement ;expression de la volonté du peuple. N'importe quoi. Si au lieu d'entrer dans une logique de "eux contre nous" le monde politique se posait la question du vivre ensemble basé sur le rôle redistributeur de l'Etat me semblerait plus indiqué. Quels soins de santé pour TOUS sans intervention du privé, quelle justice pour TOUS, quels services.....On calcule, on propose le modèle, le fait voter et on le finance TOUS sans exceptions. Qu'Eden Hazard gagne 1000 euros par heure est indécent; qu'il s'arrange pour éluder l'impôt et par conséquent alourdir les impôts des autres est criminel. L'impôt c'est la Démocratie ( déclaration universelle des DH ). Pas d'impôts.............

  • Posté par Intjigejlis Gérasimos, vendredi 7 décembre 2018, 20:29

    Et à la fin, c'est toujours la NVA qui l'emporte; merci Mr Michel. Quel courage, quelles convictions. S'il avait directement remis le heer Francken à sa place, dès le début de ses dérapages, on n'en serait pas là. Ah, compromission quand tu nous tiens. Il vous nous faire le coup de soutenir la soi-disant volonté populaire exprimée dans les sondages plutôt que de respecter le vote du parlement à une majorité des 2/3. Que certains avancent l'argument que les parlementaires sont, en fait, hors des réalités et loin des préoccupations des gens ne m'étonnerait pas. Mais pour aller piocher un impôt de solidarité chez les plus nantis, là, retour vers le Parlement ;expression de la volonté du peuple. N'importe quoi. Si au lieu d'entrer dans une logique de "eux contre nous" le monde politique se posait la question du vivre ensemble basé sur le rôle redistributeur de l'Etat me semblerait plus indiqué. Quels soins de santé pour TOUS sans intervention du privé, quelle justice pour TOUS, quels services.....On calcule, on propose le modèle, le fait voter et on le finance TOUS sans exceptions. Qu'Eden Hazard gagne 1000 euros par heure est indécent; qu'il s'arrange pour éluder l'impôt et par conséquent alourdir les impôts des autres est criminel. L'impôt c'est la Démocratie ( déclaration universelle des DH ). Pas d'impôts.............

  • Posté par Dechamps Pascal , vendredi 7 décembre 2018, 20:28

    Excellent edito

  • Posté par Nicolay Jean-marie , vendredi 7 décembre 2018, 16:11

    Ceci n'est qu'une vaste comédie destinée à donner à Michel et au MR un semblant de respectabilité! Voyez la réaction des organisations patronales, toutes sans exception en faveur de l'achèvement du programme de ce gouvernement. Et c'est ce qui arrivera. La NVA continuera à régner. On parie?

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une