L’AfrikaMuseum ouvre enfin au public: votre week-end en 15 clics

AfrikaMuseum. Photo Pierre-Yves Thienpont.
AfrikaMuseum. Photo Pierre-Yves Thienpont.

VENDREDI

The Prodigy

Pop-rock – Forest National

Même pas morts ! Leur septième LP enfonce le clou dans une veine dance hardcore très 90’s. C’est simple, basique, presque simpliste, mais foutrement efficace à se prendre dans la face. Destruction massive en vue à Forest National !

Li Corida dè Torê a Lîdje

Place Saint-Etienne (Liège)

Une course en soirée dans le cœur historique. Un parcours – et deux distances possibles, de 4 ou 7 km – qui traverse les illuminations de Noël via l’Hôtel de Ville, Pierreuse, l’îlot Saint-Michel, la place Saint-Lambert, le carré, la place Cathédrale, le passage Lemonnier et la rue Roture en Outre-Meuse avant de terminer place Saint-Etienne devant la verrière des galeries Saint-Lambert.

VENDREDI et SAMEDI

Pourquoi Jessica a-t-elle quitté Brandon ?

Théâtre – Théâtre de la Vie (Saint-Josse-ten-Noode)

En allant voir Pourquoi Jessica a-t-elle quitté Brandon ? , on craignait une comédie putassière, genre revival parodique du soap-opera américain. D’autant que la question même du titre semblait d’emblée griller tout suspense ! Nous en restâmes donc comme deux ronds de flan à la fin de cette pièce qui est à la scène ce que Clark Kent est à Superman : une belle opération de camouflage ! Un puzzle fascinant, ludique, poignant.

Music Chapel Festival

Musique classique – Flagey (Ixelles)

De la musique de chambre, pour adultes ou juniors, un programme off avec les Jeunesses Musicales, une série comédies musicales à la Cinematek, des rencontres avec des créateurs. Et toujours des œuvres en rapport avec le cinéma. Sans oublier quatre grands concerts symphoniques.

Mâäk Five

Jazz – Vendredi à La Conserve (Louvain), samedi au Jazz9 (Mazy)

Laurent Blondiau et Jeroen Van Herzele aux cuivres, Jean-Yves Evrard à la guitare, Sébastien Boisseau à la contrebasse et Eric Thielemans à la batterie. Une formule inhabituelle pour une musique toujours surprenante.

De VENDREDI à DIMANCHE

Les sorties cinéma de la semaine

Utøya, 22 juillet , un grand objet de cinéma. Woman at war , un thriller écologique inattendu où humour et engagement font bon ménage. Braguino , une parabole qui hante encore, encore, encore. Et puis Ma mère est folle , pour les débuts avec une belle aisance de Vianney au cinéma.

La sélection night-club du week-end

A Trooz, Cherain, Mouscron, Marche-en-Famenne, Liège, Bruxelles…

LEGS (suite)

Théâtre – Théâtre Océan Nord (Schaerbeek)

Cette « psychanalyse » théâtrale prend des chemins drôles, tortueux, lumineux. Avec un don inouï pour jongler avec les accents, les postures, les regards, la comédienne burkinabée Lionelle Edoxi Gnoula passe d’un personnage à l’autre en un simple déhanchement, une paire de lunettes, un dos voûté, une intonation. Les transformations sont à la fois imperceptibles et hallucinantes. C’est ni plus ni moins qu’un petit miracle qui se produit, celui de rendre palpable une destinée vécue à des milliers de kilomètres de nous.

Edition numérique des abonnés

Us or chaos

Exposition – BPS 22 (Charleroi) jusqu’au 6 janvier

La collection britannique a/political présente une série d’artistes internationaux traitant des problèmes politiques et de société actuels. Un parcours fort et ambitieux.

Edition numérique des abonnés

Kanal-Centre Pompidou

Exposition – Bruxelles jusqu’au 7 janvier

D’abord, il y a eu la découverte du lieu, brut, à peine dégagé des véhicules qui y défilaient depuis des dizaines d’années. Ensuite, les premières expositions et un gros succès de foule. Et après ? Six nouvelles expos ont ouvert, dont quatre sont largement consacrées à l’image filmée.

SAMEDI et DIMANCHE

Heroes Spa Tribute Indoor

Centre culturel de Spa

Un festival indoor regorgeant de tribute bands : Michel Sardou, Indochine, Jean-Jacques Goldman, Depeche Mode, U2 et Queen.

Fête des lumières

Knokke-Heist

Un parcours interactif le long d’installations lumineuses innovantes.

DIMANCHE

Réouverture de l’AfricaMuseum

Tervuren

Les statues de bronze à la gloire du système colonial ont été déboulonnées de leurs piédestaux au profit d’œuvres contemporaines de la diaspora africaine. La réouverture est placée sous le signe de ce que le directeur nomme la «  décolonisation de Tervuren ». Désormais, la culture occidentale ne prime plus sur la culture africaine. Les vieux clichés coloniaux sont pris à contre-pied, les choses se présentent sous l’œil africain pour que le public puisse se faire son propre regard critique.

Samuel Ber

Jazz – Bozar (Bruxelles)

La nouvelle vague du jazz belge est plus que jamais vivante. Et pour la représenter, quoi de mieux qu’une poignée de jeunes batteurs exceptionnels. Voilà l’argument de Bozar pour programmer sa série des Young Belgian Drummers. Ce dimanche, pour Samuel Ber, 23 ans à peine, ce sera même un double concert : d’abord avec son groupe, Pentadox ; ensuite en trio avec Tony Malaby au sax et Jozef Dumoulin aux claviers.

Marché vintage

Le Manège (Liège)

Venez chiner dans une ambiance 100 % rétro. Vente de mobilier, vêtements et créations d’inspiration vintage, DJ et restauration.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Malgré un certain volontarisme de Charles Michel, au moment où la coalition des pays les plus ambitieux a tenté de peser de tout son poids sur les négociations de la COP24, la Belgique est restée au balcon.

    COP24: la Belgique continue à naviguer en marge de l’ambition climatique

  2. Les Red Lions constituent une équipe expérimentée qui arrive à maturité. Pour eux, désormais, seule la victoire compte, peu importe le jeu pratiqué. @News

    La médaille d’or, le seul objectif des Red Lions

  3. Tester et comprendre les phénomènes physico-chimiques qu’il y a derrière la cuisine, cela a été au cœur de la démarche de Sang-Hoon Degeimbre.

    Sang-Hoon Degeimbre: «Je n’aurai pas assez d’une vie pour faire toutes les expériences culinaires»

Chroniques
  • «Vous avez de ces mots»: maligne ou maline?

    Les grammairiens s’accordent généralement sur ce point : une tumeur est maligne, et peu maligne est la personne qui l’ignore. Sauf que votre fille est peut-être plus maline que maligne. Si maligne s’applique à une maladie, pour en qualifier les conséquences néfastes, maline n’est pas rare lorsqu’il s’agit d’êtres animés intelligents ou ingénieux.

    Dans l’ancienne langue, la forme maligne, jusque-là valable pour les deux genres, a été refaite sur le modèle des adjectifs en -in , -ine. D’où le masculin malin et le féminin maline, ce dernier étant progressivement évincé dans la langue classique par la forme maligne. Faut-il se priver de la distinction maligne-maline alors qu’elle peut être exploitée à des fins sémantiques ? Ce ne serait pas bien malin…

    Un malin peut en cacher un autre

    « Elle avait...

    Lire la suite

  • La Belgique, j’voudrais bien mais j’peux point

    Le confédéralisme ? La N-VA n’a pas besoin de le revendiquer, il pourrait lui arriver tout cuit. Cela relèverait d’ailleurs du crime parfait car ce ne sont pas les empreintes des nationalistes qu’on trouvera sur le couteau à trancher de l’Etat belge. Bart De Wever n’aura qu’à se baisser pour ramasser les morceaux d’une Belgique en puzzle que les membres, notamment du MR, sont quasiment acculés à constater ingouvernable. Et alors, en route vers le chacun chez soi ?

    La Belgique fait du...

    Lire la suite