Accueil Monde Afrique

Nobel de la Paix: comment Denis Mukwege est devenu «docteur miracle»

De l’appui indéfectible des Eglises protestantes scandinaves au soutien d’intervenants belges, en passant par les associations de femmes du Kivu, nombreux ont été ceux qui ont contribué à faire du nouveau-né mourant de 1955 un Nobel de la Paix.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Si Denis Mukwege se trouve auréolé de l’éclat du Prix Nobel de la paix, c’est aussi parce qu’en 1955, une institutrice suédoise, Majken Bergman, qui travaillait dans une école pentecôtiste de filles à Kadutu, ouvrit sa porte à une jeune mère affolée : le nouveau-né du pasteur Mukwege se mourait, atteint d’une grave infection, et les protestants de l’époque n’avaient pas de dispensaire à leur disposition. Chez les catholiques, l’institutrice réussit à trouver des doses de pénicilline et le bébé fut sauvé.

Lorsqu’en 2009, le docteur Mukwege reçut à Stockholm le prix Olof Palme, Majken Bergman était présente… La vie de Mukwege, c’est aussi une incroyable chaîne de solidarité, qui a permis à ce Congolais issu d’une famille modeste de gravir tous les échelons des études, de l’engagement professionnel, du plaidoyer en faveur des femmes du Kivu, jusqu’à devenir une sorte de prophète des droits de l’homme.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs