La Belgique dans le top 5 du classement sur l’égalité des genres de l’OCDE

©D.R
©D.R

La Belgique occupe la cinquième place du classement 2019 pour l’égalité des genres établi par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Elle partage sa cinquième place sur 120 pays avec le Portugal, tandis que la Suisse est championne de l’égalité entre les genres, ressort-il de l’édition 2019 du SIGI, le Social Institutions and Gender Index. Le top 5 est complété par le Danemark (2e), suivi de la Suède (3e) et de la France (4e).

Pour son analyse, l’OCDE a décortiqué les données de 180 pays relatives aux normes légales ou informelles dans divers domaines comme la discrimination familiale, l’intégrité physique, l’accès aux ressources ou encore les libertés civiles. N’ont toutefois été retenus pour le classement que 120 pays, par manque de données sur les 60 restants.

Lors de la précédente édition, en 2014, la Belgique dominait le classement. Son recul s’explique cependant par le fait qu’à l’exception de la France, les pays qui devancent à présent le Royaume ne s’étaient pas vus attribuer de score.

L’index 2019 de l’OCDE relève que certaines lois et normes sociales discriminantes persistent et représentent toujours un défi pour les femmes et les filles. Ainsi, des promesses politiques, des réformes juridiques et des programmes visant à instaurer plus d’égalité entre les sexes ne se sont pas concrétisés en véritables changements. «La discrimination entre les genres reste obstinément d’actualité et difficile à contrer», selon l’OCDE.

Toutefois, depuis le précédent index, les violences conjugales sont punissables dans 14 pays supplémentaires et 15 États ont annulé l’exception concernant les filles sur l’âge légal du mariage. «En 2018, 16% des adolescentes âgées de 15 à 19 ans dans le monde étaient mariées avant leur 18e anniversaire. À ce rythme, il faudra plus d’un siècle pour éradiquer le mariage d’enfants», souligne l’organisme. En toute fin de classement trébuchent l’Iran et le Pakistan, tandis que le Yémen ferme tristement la marche.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BRITAIN PARLIAMENT EU BREXIT

    Brexit: l’Union européenne attend que Londres lui communique ses intentions

  2. d-20191019-3WR6J0 2019-10-19 19:03:55

    Ahmed Laaouej, président du PS bruxellois

  3. «
Le corps des femmes reste un champ de bataille partout, que ce soit en France, au Maroc, mais aussi aux États-Unis, en Argentine...
», juge Leila Slimani.

    Leïla Slimani: «Le corps des femmes reste un champ de bataille partout»

La chronique
  • Hommage à la Catalogne

    Avant d’écrire 1984 (qui terrifie par son incroyable actualité), George Orwell avait participé à la guerre d’Espagne, plus particulièrement aux batailles livrées en Catalogne en 1936-1937 face aux troupes franquistes. Ceux qui s’intéressent à l’actualité politique catalane feraient bien de se plonger dans son Hommage à la Catalogne (republié chez 10/18), qui livre encore quelques clés pour comprendre cette région singulière et ses rapports avec le reste de l’Espagne.

    Ainsi, cette phrase : « Dans cette guerre, on eût dit que c’était toujours à qui manquerait l’autre ». N’est-ce pas un résumé laconique mais implacable de l’incompréhension historique entre l’Espagne et sa région la plus remuante et de l’échec des gouvernements successifs de Madrid et de sa justice ?

    Un pouvoir central qui privilégie systématiquement à la politique de la main tendue celle de la main sur la figure.

    L’Espagne, devenue...

    Lire la suite

  • Wallonie: le dernier des travaux de Di Rupo

    Ce n’est pas nécessairement un tsunami qui se prépare, mais le changement de présidents à la tête des partis francophones est un très grand chambardement. Ceux qui ont vécu depuis vingt ans avec Elio Di Rupo président du PS et grand manitou francophone, ceux qui ont grandi avec Olivier Maingain président de Défi et grand imprécateur francophone, devront changer de logiciel. On mesure l’ampleur de la révolution quand on ajoute la disparition, officielle du moins, du concept « Michel/Reynders » à la tête du MR, après le...

    Lire la suite