Accueil Culture

«Les gens qui parlent peu ont beaucoup à dire»

Michel Gondry revient sur son Usine de films amateurs, à Kanal-Centre Pompidou. En mai dernier, le réalisateur français plantait 15 décors au rez-de-chaussée du musée bruxellois. En trois heures, n’importe qui peut y réaliser son propre film. Gratuitement. Une seule règle : donner la parole à tout le monde.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

C’est comme quand, pour vaincre une phobie par hypnose, on vous replace dans la situation qui pose problème : l’image mentale d’un avion ou d’une araignée géante. Sauf qu’ici, ce n’est pas la peur qu’on veut amorcer, mais la créativité. Il y a donc une ruelle. Tant de choses se passent dans les ruelles. Un petit bar, un bureau avec mille ordis, un garage, un vidéo club, une boîte de nuit (le Calypso), une chambre avec un lit à couvre-lit de poils rouges, une cuisine avec de vraies assiettes et de faux fruits, une voiture où on peut s’asseoir derrière le volant pour faire semblant et un compartiment de train avec des paysages qui défilent par la fenêtre…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs