Accueil Belgique Politique

Pacte migratoire: Bart De Wever évoque une «coalition Marrakech», Charles Michel parle d’une «orange-bleue»

A la sortie du conseil des ministres organisé ce samedi soir pour aborder le pacte migratoire, le président de la N-VA a tenu une conférence de presse où il menace de faire tomber le gouvernement si le Premier ministre se rend à Marrakech.

Temps de lecture: 1 min

S i Charles Michel persiste à partir, au décollage, il sera le Premier ministre de la suédoise ; à l’atterrissage, il sera le Premier d’une coalition Marrakech  ». Ce sont les mots de Bart De Wever, président de la N-VA, pour indiquer par là que la signature du pacte migratoire se ferait avec un gouvernement sans la N-VA.

Pour autant, il s’est refusé à dire que les nationalistes démissionnent du gouvernement. «  S’il (Charles Michel) le fait (va à Marrakech), il nous mettra dehors  ».

La coalition Marrakech est donc, dans les mots de Bart De Wever, une coalition MR-VLD-CD&V, sans la N-VA ; par opposition à la suédoise comprenant les nationalistes.

Une formulation à laquelle Charles Michel a préféré une autre dénomination : une coalition orange-bleue. Il l’a évoquée lors d’une conférence de presse où le Premier ministre a pris acte du retrait de la N-VA de la coalition suédoise...

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une