Gouvernement remanié: qui fait quoi? Voici les nouvelles compétences des ministres

Gouvernement remanié: qui fait quoi? Voici les nouvelles compétences des ministres

Le Premier ministre Charles Michel a redistribué samedi les compétences ministérielles après le départ de la N-VA de la coalition fédérale. Le vice-premier ministre Open Vld Alexander De Croo devient ministre des Finances, Pieter De Crem (CD&V) devient ministre de l’Intérieur et Maggie De Block (Open Vld), ministre de l’Asile et la Migration. Le vice-premier ministre MR Didier Reynders ajoute la Défense aux Affaires étrangères.

La répartition a été fixée par arrêté royal après que le Premier ministre s’en est ouvert au roi Philippe.

Afin de garantir la parité au sein du gouvernement fédéral, Charles Michel devient asexué linguistique, il ne figure plus sur le quota francophone; les secrétaires d’État Pieter De Crem (CD&V) et Philippe De Backer (Open Vld) sont promus ministres.

► Crise gouvernementale, et maintenant? Les analyses de la rédation

Pieter De Crem hérite de l’Intérieur et de la Sécurité, qui étaient gérés par Jan Jambon. Philippe De Backer conserve la Lutte contre la fraude sociale et la Mer du Nord, et récupère l’Agenda numérique, les Télécoms et la Poste du vice-premier ministre libéral flamand Alexander De Croo, ainsi que la Simplification administrative, de Theo Francken (N-VA).

Maggie De Block (Open Vld) reste ministre des Affaires sociales et de la Santé, compétences auxquelles elle ajoute l’Asile et la Migration - qu’elle avait gérés lors de la législature précédente - après le départ de Theo Francken.

Alexander De Croo reste le vice-premier ministre Open Vld mais devient ministre des Finances en remplacement de Johan Van Overtveldt. Il est également en charge du Développement International.

Le vice-premier ministre CD&V Kris Peeters reste ministre de l’Économie, de l’Emploi, des Consommateurs et du Commerce extérieur. Il gèrera également la Lutte contre la pauvreté, l’Égalité des chances et les Personnes présentant un handicap, compétences héritées de Zuhal Demir.

La ministre du Budget Sophie Wilmès sera également ministre de la Politique scientifique, qu’elle reprend à Zuhal Demir, et de la Fonction publique, qui venait de passer des mains de Steven Vandeput à Sander Loones.

L’autre portefeuille passé de Steven Vandeput à Sander Loones, la Défense, échoit au vice-premier ministre MR et ministre des Affaires étrangères Didier Reynders. Ce dernier reste en charge des Affaires européennes, de Beliris et des institution culturelles fédérales.

Denis Ducarme (MR) reste ministre des Classes moyennes, des Indépendants, des PME, de l’Agriculture et de l’Intégration sociale; il reprend les Grandes villes à Zuhal Demir.

Enfin, Koen Geens (CD&V) conserve la Justice et reprend la Régie des bâtiments à Jan Jambon.

Les autres ministre conservent leurs compétences.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La course à pied a des arguments pour séduire
: . Ce sport ne demande pas une technique pointue, il se pratique facilement en extérieur et permet de s’entretenir. Autre grand avantage: il coûte peu. En tout cas à première vue.

    Le running, ce sport bon marché devenu un business juteux

  2. Le Sauvage.

    La Ducasse d’Ath doit-elle se passer du «Sauvage» jugé raciste?

  3. belgaimage-151155306-full

    Nafi Thiam: «J’essaie de ne pas trop penser à mon coude, je me concentre sur autre chose»

Chroniques
  • Vous avez de ces mots: le {Culot} d’Arthur Masson

    Le précédent billet de cette chronique vous a rappelé que le wallon reçoit, dans la bande dessinée, un traitement parallèle à celui dont a bénéficié le Brussels Vloms dans quelques albums d’Hergé. Ce même wallon peut-il parfois se retrouver dans des textes où il serait mélangé avec du français, à l’image du bruxellois « beulemans », hybride de flamand et de français ? Eh bien oui ! Quelques auteurs se sont illustrés naguère dans cet exercice, tantôt en créant un parler mixte wallo-français, tantôt en insérant des séquences de wallon dans un texte rédigé en majeure partie en français.

    Le premier cas de figure fera l’objet d’un prochain billet. Quant au second, il a été principalement illustré par un auteur quelque peu oublié des jeunes générations, mais dont le succès a été spectaculaire dans la seconde moitié du 20e siècle : Arthur Masson. Né en 1896 à Rièzes (...

    Lire la suite

  • La Flandre ne marche pas au son du canon

    Il y a plusieurs choses à retenir dans l’interview que nous accorde Bruno De Wever, historien très réputé et par ailleurs frère de Bart De Wever, le président de N-VA. Mais la plus importante est que ses propos sont identiques à ceux qu’il tient en Flandre. La contestation de la parole nationaliste n’est ainsi pas la spécialité de francophones obsessionnels, qui ne verraient les propositions de la N-VA que comme des provocations et des attaques en règle. Il y a au nord du pays nombre d’experts qui n’hésitent pas à monter au créneau pour...

    Lire la suite