Accueil Monde Europe

Lioudmila Alexeeva, disparition de l’âme russe des droits de l’homme

La doyenne des ONG russes est décédée ce samedi à 91 ans. Elle était une grande opposante du Kremlin de Vladimir Poutine.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis Moscou

Depuis longtemps, elle aurait pu prendre sa retraite bien méritée. Œil et verbe toujours aussi rebelles, Lioudmila Alexeeva, qui est morte à Moscou ce samedi à 91 ans après une longue maladie, a poursuivi jusqu’au bout son combat pour les droits de l’homme en Russie. « Cela fait trente ans que, en principe, j’ai droit à une pension. Mais je travaille toujours et encore. Rien d’autre ne m’intéresse. Bien sûr, physiquement, c’est devenu difficile. Tant que je peux, je continuerai… », avait-elle confié en 2014 au Soir.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs