Accueil Société

Bikers et salafistes, deux univers qui semblent incompatibles

Les deux jeunes gens suspectés d’avoir fomenté des attentats à Bruxelles étaient membres des Kamikaze Riders : un club de moto acrobatique qui ne fédérait peut-être pas que des zinzins du stunt et du wheeling.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Bikers salafistes ? Ça sonne comme un oxymore. Comme s’il y avait, derrière l’un et l’autre mot, deux univers foncièrement incompatibles – et sans doute le sont-ils à plus d’un égard. Et pourtant, les deux jeunes gens récemment arrêtés pour « menaces d’attentats et participation aux activités d’un groupe terroriste » étaient motards, membres du club bruxellois Kamikaze Riders, fondé vers le milieu des années 90 par une poignée de fondus de… vélo – ils étaient tous gamins à l’époque : les boosters et les motos, c’était venu plus tard.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs