Le pacte migratoire de l’ONU formellement approuvé à Marrakech

Le pacte mondial des Nations unies sur les migrations a été formellement approuvé lundi à Marrakech (Maroc), après la proclamation orale et le traditionnel coup de marteau, devant quelque 150 pays réunis en conférence intergouvernementale.

«Ce moment est le produit inspiré d’efforts», a déclaré le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, à l’ouverture des débats. «Nous ne devons pas succomber à la peur ou aux faux narratifs» sur la migration, a-t-il insisté. M. Guterres a dénoncé les «nombreux mensonges» propagés sur cet accord, qui doit désormais faire l’objet d’un ultime vote de ratification, le 19 décembre à l’Assemblée générale des Nations unies.

Le pacte mondial pour des migrations sûres ordonnées et régulières est un texte non-contraignant, sur lequel la majorité belge s’est déchirée pendant de longues semaines avant que la N-VA ne quitte finalement le gouvernement ce week-end.

Un gouvernement fédéral remanié a vu le jour dimanche au terme d’une folle semaine qui a fait voler en éclats la majorité suédoise à l’échelon fédéral. La N-VA, premier parti de Belgique et de la coalition, a quitté l’équipe de Charles Michel, estimant qu’elle ne pouvait apporter son soutien à ce texte.

Les dernières informations en direct :

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous