RTBF Auvio compte plus de 2 millions d’utilisateurs

RTBF Auvio est utilisée par 100.400 utilisateurs en moyenne chaque jour.
RTBF Auvio est utilisée par 100.400 utilisateurs en moyenne chaque jour. - Bruno d’Alimonte.

Depuis sa création en avril 2016, la plateforme digitale de la RTBF n’a cessé de grandir. Aujourd’hui, plus de 2 millions d’utilisateurs profitent de l’offre en direct ou en replay de RTBF Auvio.

« En deux ans et demi, les ambitions de la marque se sont affirmées et la plateforme a rapidement su trouver son public », souligne le service public. RTBF Auvio a été développée pour répondre aux nouveaux modes de consommation de ses publics. La plateforme est devenue l’endroit incontournable pour voir et revoir, écouter et réécouter tous les contenus, programmes et émissions diffusés sur les chaînes de la RTBF. Elle se démarque aussi en proposant, pour les séries, des épisodes disponibles en exclusivité quelques jours avant la diffusion en télévision.

Info, sport et séries en tête

Depuis quelques mois, les utilisateurs peuvent se créer un profil sur RTBF Auvio afin d’activer la portabilité des contenus et ainsi profiter de l’offre partout dans l’Union européenne. Ils sont plus de 220.000 à avoir saisi cette opportunité. D’autres devraient suivre, motivés par les 1.200 heures de contenus ajoutés chaque mois sur la plateforme.

Sur l’ensemble de l’offre, l’info, le sport et les séries semblent dominer le classement des contenus préférés des utilisateurs. Le record d’audience de RTBF Auvio est détenu par l’édition spéciale du second tour des élections françaises en mai 2017 (248.000 visiteurs uniques). La rencontre Belgique-Panama lors de la Coupe du monde avait réuni 107.525 internautes en direct. Enfin, les audiences de la seconde saison de « La trêve » ont bondi de 90 % par rapport à la première.

42 minutes par jour

Selon les chiffres communiqués par la RTBF, l’âge moyen des utilisateurs de la plateforme est de 42 ans. Chaque jour en moyenne, ils ont regardé ou écouté 42 minutes de contenus. « RTBF Auvio poursuit son développement et grâce aux systèmes de recommandations, l’offre se voudra de plus en plus personnalisée », annonce le service public. Comme annoncé à la rentrée, la plateforme continue de s’ouvrir à de nouveaux contenus externes. Depuis septembre, le site propose une offre d’Arte.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
On ne peut pas multiplier les politiques et les priorités à couvrir et réduire le budget à y consacrer
», insiste Olivier Chastel.

    Le Parlement européen veut 60 milliards de plus pour le climat, selon Olivier Chastel

  2. d-20190131-3R0NN6 2019-11-05 20:59:31

    L’élève francophone prend souvent du retard, mais la situation s’améliore

  3. d-20191128-3XGE94 2019-11-28 11:17:40

    Affaire Nethys: la Socofe renonce à son recours contre le décret gouvernance wallon

La chronique
  • Peut-on se payer la Maison-Blanche?

    I’m not a billionnaire ! », a lâché, amère, la sénatrice de Californie, Kamala Harris, en annonçant qu’elle abandonnait la course à l’investiture démocrate pour la présidentielle américaine.

    La pique visait sans doute moins Donald Trump que deux candidats de son propre parti, Tom Steyer et Michael Bloomberg, dont les fortunes personnelles sont estimées, respectivement, à 1,6 milliard et 50 milliards de dollars par le magazine Forbes.

    Que des hommes, blancs, et vieux, comme Steyer (62 ans) et Bloomberg (77 ans), mais aussi Joe Biden (77 ans) ou Bernie Sanders (78 ans), puissent – sauf surprise – mener campagne jusqu’à la convention démocrate de Milwaukee, prévue en juillet 2020, alors que Kamala Harris, self-made woman de 55 ans, métisse, de père jamaïcain et de mère indienne, ait dû jeter l’éponge début décembre 2019 est déjà, en soi, problématique pour certains progressistes.

    Qu’à l’instar de l’actuel président...

    Lire la suite

  • Le Green Deal européen: la politique, la vraie

    Il faut lire le « Green Deal » dans lequel la Commission propose de faire de l’Europe un continent « zéro carbone » en 2050. La Commission y fixe un nouvel objectif 2030 pour la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre, identifie les secteurs dans lesquels elle veut agir. Elle annonce cinquante mesures, promet de déposer toutes ses propositions législatives dans les deux années à venir…

    ...

    Lire la suite