Affaire Nassar: un rapport accable le comité olympique américain, qui aurait tenté d’étouffer le scandale

©Photonews
©Photonews

Un rapport publié lundi a pointé du doigt le laxisme du comité olympique des États-Unis (USOC) face aux agissements de l’ancien médecin de l’équipe américaine de gymnastique féminine Larry Nassar, reconnu coupable de centaines d’agressions sexuelles sur des athlètes.

Le rapport de 233 pages, commandé par l’USOC et réalisé par un cabinet d’avocats, accuse de hauts responsables du comité olympique américain d’avoir tardé à réagir après les premières accusations entourant Nassar en 2015 et d’avoir cherché à étouffer le scandale, qui a éclaté au grand jour fin 2016.

Des directeurs visés pour leur inaction

L’ancien directeur général de l’USOC Scott Blackmun, qui a démissionné en février, et l’actuel directeur de la performance sportive du comité olympique américain Alan Ashley sont directement visés pour leur inaction. Les deux hommes n’auraient pas pris les mesures nécessaires après avoir été alertés, dès juillet 2015, par l’ancien directeur de la fédération américaine de gymnastique Steve Penny.

Nassar a été condamné à perpétuité en début d’année pour avoir commis des abus sexuels sur plus de 250 athlètes, dont plusieurs membres des équipes olympiques américaines de gymnastique féminine de 2012 à 2016.

Pour établir leur rapport, les enquêteurs ont réalisé une centaine d’entretiens, dont plusieurs avec des responsables anciens et actuels de l’USOC et de la fédération américaine de gymnastique, et ont consulté plus de 1,3 million de documents pendant de plus de 10 mois.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • L’athlétique quaterback cherche toujours un club.

    Par JULIEN RASPILLER

    USA

    Colin Kaepernick a mis la NFL à genoux

  • Le VBC Waremme ne cesse de grandir, sans dénaturer son identité.

    Par Eric Clovio

    Volley-ball

    Volley: Waremme est aux portes de l’exploit

  • Une teinture rouge dans les cheveux, Charline Van Snick au bout de l’effort et de la douleur.

    Par Christian Raspiller

    Judo

    Charline Van Snick encore piégée par son poids

 


 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. FRANCE-POLITICS_BENALLA

    Benalla: le rapport accablant du Sénat sur les errements de l’Elysée

  2. 10767242-002-GJND0JDBD.1

    Les entreprises gavent-elles trop leurs actionnaires en dividendes?

  3. Geert Pauwels. © Kempenaerts

    Geert Pauwels: «Le transport de fret ferroviaire est une des solutions pour le climat»

Chroniques
  • «Février sans supermarché», jour 20: des pâtes bolo sans viande pour lutter contre le réchauffement climatique

    Par Louise Tessier

    Depuis que j’ai commencé ce défi il y a 20 jours, ma consommation de viande a drastiquement baissé. Ce n’est pas vraiment une histoire de convictions, mais surtout de flemme : le boucher se situe bien plus loin que les rayons du Delhaize en face de chez moi. Du coup, j’ai appris à aimer les pâtes bolo sans viande hachée… Mais finalement, ce n’est pas plus mal lorsque l’on connaît les conséquences de l’élevage industriel sur l’environnement. L’élevage bovin en particulier : les bêtes rejettent du méthane, leur alimentation émet du CO2. Selon un rapport de Greenpeace paru en 2018, l’élevage est responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. C’est autant que le secteur du transport. Rien que ça.

    Alors fini les brochettes au barbecue et les fondues bourguignonnes ? Pas forcément. Si déjà chaque personne respectait les niveaux de consommation de viande recommandés par l’OMS, soit 400 grammes par semaine, les émissions liées au...

    Lire la suite

  • Une économie de rente au bénéfice d’une minorité

    Les (très) grandes entreprises sont particulièrement généreuses avec leurs actionnaires. Depuis dix ans – depuis la Grande récession – les dividendes augmentent année après année (ou presque). L’an dernier, au plan mondial, ils ont atteint le niveau record de 1.370 milliards de dollars, soit près du double du montant distribué en 2009.

    De ce montant, Amérique du nord et Europe se taillent la part du lion, avec près de 70 % du total mondial. Et pourtant, les performances économiques, elles, ne...

    Lire la suite