Demandes d’asile: Maggie De Block demande à ses services de revoir les quotas à la hausse

Demandes d’asile: Maggie De Block demande à ses services de revoir les quotas à la hausse

La ministre de la Santé, de l’Asile et de la Migration Maggie De Block a demandé à ses services de revoir progressivement à la hausse le nombre de demandes d’asile qui peuvent être introduites, a-t-elle indiqué mardi en marge d’une conférence de presse. «  La situation était particulièrement grave quand j’ai pris mes fonctions. Je ne veux pas d’une autre politique mais simplement protéger les personnes vulnérables et prendre mes responsabilités », a-t-elle dit.

► Premier clash dès ce dimanche entre Theo Francken et Maggie De Block sur les quotas d’asile

Mme De Block a hérité du département géré par Theo Francken. Ce dernier avait donné l’ordre de ne plus accepter l’examen d’un maximum de 50 demandes d’asile par jour par l’Office des étrangers. «  Il s’agissait d’instructions orales de mon prédécesseur », a confirmé Maggie De Block. « J’ai demandé à mes services, l’Office des étrangers et Fedasil notamment, combien ils pouvaient en inscrire et de combien de places ils disposaient  », a précisé la ministre Open VLD. Cela se fera « étape par étape ». En réalité, il y avait plus ou moins 80 personnes enregistrées par jour à l’Office des étrangers. Lundi, on en a enregistré 110.

► Gouvernement remanié: qui fait quoi? Voici les nouvelles compétences des ministres

« Si les gens doivent séjourner durant les premiers mois dans la rue, dans le froid, cela ne va pas et cela ouvre la voie à la criminalité. La situation était particulièrement grave lorsque j’ai hérité du département. Je ne souhaite pas mener une autre politique mais je veux protéger les personnes et prendre mes responsabilités. Il existe un droit à demander l’asile. Cette demande est validée en fonction de divers facteurs ».

Mme De Block a ajouté qu’à ce stade, les familles avec enfants resteront prioritaires au Petit Château.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La saison 2 de Big Little Lies, sortie récemment, est notamment disponible sur l’IPTV.

    L’IPTV, le succès alarmant de la télévision pirate

  2. Un programme conjoint de l’ONU et de l’Organisation mondiale des douanes vient d’atteindre les 300 tonnes de cocaïne saisies depuis son lancement, il y a 15 ans.

    Un expert belge de l’ONU témoigne: «Moins de 2% des containers sont contrôlés contre la drogue»

  3. Philippe Clement, qui a accepté de relever le défi brugeois, préface la saison à venir.

Chroniques
  • A-t-on «bruxellé» sur la Lune?

    Du Brussels Vloms sur la Lune ?

    Nul n’ignore que les prétendus premiers pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 relèvent de la fake news – pardon, de l’infox. Et que le premier à fouler le sol lunaire n’est pas l’Américain Neil Armstrong, mais notre compatriote Tintin, reporter de son état, dont les aventures lunaires ont été contées par Hergé dans les albums Objectif Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). La vérité ayant repris ses droits, posons-nous une question essentielle : aurait-on parlé bruxellois sur la Lune ?

    Les fidèles de cette chronique connaissent déjà la réponse : le billet de la semaine dernière a...

    Lire la suite

  • Pour le Roi, le peuple est souverain

    Il ne faut évidemment pas surestimer la portée d’un discours royal. L’exercice reste convenu, le style compassé et le message très encadré. Mais à l’occasion de la Fête nationale, tous les observateurs ont noté entre les lignes que le roi Philippe a adressé un message direct aux responsables politiques du pays qui doivent « faire la synthèse (des résultats électoraux) et s’accorder sur des solutions. » Le souverain insiste : « Les défis sont...

    Lire la suite