Accueil Société

Vincent Peremans sera le nouveau patron des TEC

La nomination du citoyen de Nassogne sera officielle la semaine prochaine, mais le gouvernement wallon a fait son choix. Le nouveau venu sera notamment confronté à une possible réforme des structures du groupe et au débat sur le service minimum.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Après sept ans de mandat, Jean-Marc Vandenbroucke quittera ce 31 décembre son poste d’administrateur général de la Société régionale wallonne des transports (SRWT) plus connue des habitants du sud du pays à travers les cinq réseaux de bus TEC qui sillonnent l’ensemble du territoire. Même si la décision ne tombera formellement que la semaine prochaine, le gouvernement wallon s’est mis d’accord sur le nom de son successeur : il s’agit de Vincent Peremans qui était jusqu’à présent le chef de cabinet du ministre CDH Carlo Di Antonio, en charge notamment de la mobilité et donc des TEC. Agé de 50 ans, le nouveau patron des bus wallons était aussi jusqu’à présent échevin CDH de Nassogne, en province de Luxembourg, un mandat auquel il devra renoncer.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs