Fusillade à Strasbourg: Emmanuel Macron envoie le ministre de l’Intérieur sur place

©reuters
©reuters

Emmanuel Macron a écourté une réunion avec les parlementaires de la majorité à l’Élysée suite aux «  événements survenus à Strasbourg » et a souhaité que le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner se rende sur place, a-t-on appris mardi auprès de la présidence.

« Je suis la situation au centre de veille du ministère de l’Intérieur avec Laurent Nunez. Nos services de sécurité et secours sont mobilisés. Ne propagez pas de rumeurs et suivez les conseils des autorités », écrit le ministre de l’Intérieur sur Twitter.

«  Le Président de la République a été informé en temps réel des événements survenus à Strasbourg. Il a décidé en conséquence d’écourter sa réunion en cours et souhaité que le ministre de l’Intérieur se rende sur place », a indiqué l’Elysée.

Selon un bilan du maire de la ville, la fusillade a fait quatre morts et une dizaine de blessés sur le Marché de Noël de Strasbourg, les forces de l’ordre étant à la recherche du tireur qui a pris la fuite.

Le président de la République a pris connaissance du premier bilan à Strasbourg « pendant son discours » à l’Elysée, ont indiqué à l’AFP des parlementaires de la majorité présents.

Emmanuel Macron a ensuite abrégé son discours, ont confirmé plusieurs députés.

«  Il continue à être tenu au courant de l’évolution de la situation », a ajouté la présidence.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La saison 2 de Big Little Lies, sortie récemment, est notamment disponible sur l’IPTV.

    L’IPTV, le succès alarmant de la télévision pirate

  2. Un programme conjoint de l’ONU et de l’Organisation mondiale des douanes vient d’atteindre les 300 tonnes de cocaïne saisies depuis son lancement, il y a 15 ans.

    Un expert belge de l’ONU témoigne: «Moins de 2% des containers sont contrôlés contre la drogue»

  3. Philippe Clement, qui a accepté de relever le défi brugeois, préface la saison à venir.

Chroniques
  • A-t-on «bruxellé» sur la Lune?

    Du Brussels Vloms sur la Lune ?

    Nul n’ignore que les prétendus premiers pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 relèvent de la fake news – pardon, de l’infox. Et que le premier à fouler le sol lunaire n’est pas l’Américain Neil Armstrong, mais notre compatriote Tintin, reporter de son état, dont les aventures lunaires ont été contées par Hergé dans les albums Objectif Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). La vérité ayant repris ses droits, posons-nous une question essentielle : aurait-on parlé bruxellois sur la Lune ?

    Les fidèles de cette chronique connaissent déjà la réponse : le billet de la semaine dernière a...

    Lire la suite

  • Pour le Roi, le peuple est souverain

    Il ne faut évidemment pas surestimer la portée d’un discours royal. L’exercice reste convenu, le style compassé et le message très encadré. Mais à l’occasion de la Fête nationale, tous les observateurs ont noté entre les lignes que le roi Philippe a adressé un message direct aux responsables politiques du pays qui doivent « faire la synthèse (des résultats électoraux) et s’accorder sur des solutions. » Le souverain insiste : « Les défis sont...

    Lire la suite