Accueil Sciences et santé

Première mondiale: une usine à produire de l’os

Des chercheurs belges inaugurent une chaîne complètement automatisée de greffon osseux. Elle permet de multiplier par trois le rendement. Et de couper les coûts de moitié.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Mine de rien, c’est une première mondiale qui a été inaugurée ce mercredi à Frasnes-lez-Gosselies, en banlieue de Charleroi. De l’extérieur, on est loin du style high-tech, mais les bâtiments de Texere Biotech abritent la première ligne complètement robotisée et la plus avancée au monde pour le traitement des tissus humains. Malgré les avancées de la recherche, on n’a encore pas mis au point une matière artificielle plus efficace pour remplacer un morceau d’os humain… qu’un autre morceau d’os humain. Que ce soit pour un traumatisme, pour des déformations ou des mutilations liées à un cancer ou à une infection, le tissu osseux originel est le matériau qui offre les meilleures chances de se greffer afin de combler le manque.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Mambourg Françoise, jeudi 13 décembre 2018, 8:40

    Bravo et merci pour les patients.

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs