Le rassemblement pour le climat face au cabinet du Premier ministre reporté à janvier

La marche pour le climat du 2 décembre ©D.R
La marche pour le climat du 2 décembre ©D.R

Le rassemblement pour la justice climatique et sociale qui devait avoir lieu dimanche devant le 16 rue de la Loi à l’appel de collectifs citoyens est reporté au mois de janvier, indiquent les organisateurs mercredi soir, sans préciser de date.

Plus tôt dans la journée, le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort et le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close ont interdit toute manifestation dimanche sur l’ensemble du territoire de la capitale. Plusieurs associations de droite et d’extrême droite flamandes avaient appelé à manifester contre le pacte de l’ONU sur les migrations, formellement approuvé lundi à Marrakech.

Une action pacifiste

«Cette interdiction de manifester n’affaiblit pas notre détermination à continuer à agir. Le rassemblement est postposé au mois de janvier», affirment les collectifs citoyens à l’origine de l’appel au rassemblement pour le climat. «Nous souhaitons nous coordonner avec d’autres pour annoncer une date précise au plus vite afin de rassembler un maximum de monde», ajoutent-ils.

Deux jours après la marche pour le climat, la Belgique se dissocie des ambitions européennes

L’action, qui se voulait pacifiste, était organisée par Act For Climate Justice, 350.org Belgium, Réseau ADES, Tout Autre Chose et Hart Boven Hard, avec le soutien de Greenpeace Belgium et Climate Express. Pour ces associations, «il y a urgence et les responsables politiques au gouvernement ne sont pas à la hauteur. Charles Michel annonce que le climat fera partie de ses priorités? Nous y voyons surtout un effet d’annonce! Ce qui compte ce sont les actes et dans ce domaine la Belgique ne fait rien et se retranche derrière des excuses institutionnelles pour justifier sa paralysie».

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les membres du Jury de Cannes, présidé par Alejandro Gonzalez Inarritu © AFP

    Le Palmarès du 72e festival de Cannes donne l’impression de ne vouloir froisser personne!

  2. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  3. © Pierre-Yves Thienpont.

    #MaPremièreCampagne: pourquoi j’adore voter

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite