Accueil Économie Consommation

Le divorce entre Resa et Nethys est sur de bons rails

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Il y avait quelque chose d’inédit dans la démarche. Resa, société qui a vécu à l’abri des projecteurs pendant des années, a convoqué la presse ce mercredi pour se mettre dans la lumière. Objectif : faire le point sur leur divorce avec Nethys. On se trouve ici en plein cœur de l’intercommunale liégeoise Publifin. Au sein de cette structure, vous connaissez la puissante filiale Nethys, pilotée par Stéphane Moreau, qui chapeaute toutes les activités commerciales du groupe (L’Avenir, VOO, Intégrale…). Mais, plus surprenant, Nethys détenait aussi Resa, le gestionnaire de réseau de distribution de gaz et d’électricité (GRD) de la province de Liège. Une activité 100 % publique, plutôt rentable. Et Nethys profitait de sa vache-à-lait Resa pour développer ses activités concurrentielles. Sans que les communes actionnaires de Publifin n’aient de droit de regard sur ce qu’il se passe dans ces sous filiales.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs