Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles: la «marche contre Marrakech» maintenue par les organisateurs malgré l’interdiction

Cette manifestation programmée dimanche à l’initiative de mouvements d’extrême droite a été interdite ce mercredi par les autorités bruxelloises.

Temps de lecture: 2 min

La « Marche contre Marrakech » aura tout de même lieu dimanche à Bruxelles, malgré l’interdiction du bourgmestre de la Ville Philippe Close (organisateurs), ont indiqué les organisateurs à l’agence Belga. «  Nous manifesterons tout de même dimanche contre le pacte sur les migrations de Marrakech », a insisté Filip Brusselmans, responsable presse de KVHV Anvers et initiateur de l’événement.

«  Nous nous basons sur le droit à nous rassembler et sur le droit à la liberté d’opinion », a-t-il ajouté, soulignant que l’objectif était de manifester sans violence. «  Nous ne cherchons pas une confrontation avec la police. »

► Pacte migratoire: deux marches organisées à Bruxelles dimanche, l’une «contre Marrakech», l’autre «pour»

Les associations de droite et d’extrême-droite flamandes KVHV, NSV, Schild en Vrienden, Voorpost et Vlaams Belang Jongeren avaient appelé à manifester dimanche à Bruxelles contre le pacte de l’ONU sur les migrations, formellement approuvé lundi à Marrakech.

«  Suite au Conseil Régional de Sécurité au cours duquel le bourgmestre de la Ville de Bruxelles a fait part de son intention d’interdire la manifestation prévue ce dimanche sur son territoire et sur la base des informations opérationnelles délivrées par la zone de police Bruxelles-Capitale Ixelles indiquant que la manifestation pourrait se propager à d’autres zones, le ministre-président de la Région de Bruxelles-Capitale prendra un arrêté d’interdiction de toute manifestation sur l’ensemble du territoire régional bruxellois », avaient annoncé mercredi le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort et le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close dans un communiqué commun.

Les organisateurs en pourparlers avec leurs avocats

Les organisateurs sont en pourparlers avec leurs avocats afin d’entamer une procédure d’urgence au Conseil d’Etat pour avoir le droit de manifester.

«  Mais nous devons d’abord recevoir les textes précis de Messieurs Close et Vervoort. Jusqu’à présent, nous n’avons eu droit à une réaction de leur part que par média interposé. »

Selon Filip Brusselmans, des bus de manifestants en provenance de six centres urbains vont prendre la route de Bruxelles dimanche matin. «  Les participants à cette manifestation sont les personnes qui seront victimes du pacte des migrations de Marrakech. Ils ont le droit d’exprimer leur opinion dans la rue », estime-t-il.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

30 Commentaires

  • Posté par Purnelle Léopold, jeudi 13 décembre 2018, 17:16

    Je commence à comprendre les raisons qui au moyen age , on poussé nos ancetres à jeter les musulmans hors de l' Europe L' histoire peut nous apprendre des choses

  • Posté par Byloos Dominique, jeudi 13 décembre 2018, 12:10

    Je trouve scandaleux d'appeler le pacte de l'ONU sur les migrations "pacte Marrakech". Ceci est vraiment fait pour inciter les racistes à se manifester. La NVA a une grande responsabilité dans cette amalgame. Espérons que les racistes et fascistes seront repoussés avec la même énergie que les gilets jaunes pour lesquels j'adhère à leurs idées mais pas à la violence.

  • Posté par Bihin Jean-Paul, jeudi 13 décembre 2018, 12:00

    Evidemment , une marche "contre Marrakech", cela sonne mieux aux oreilles des populistes d'extrême droite qu'une marche contre "une résolution de l'ONU visant à réguler les migrations". La droite populiste montre ici toute l'étendue de sa malhonnêteté intellectuelle.

  • Posté par Van Obberghen Paul, jeudi 13 décembre 2018, 10:59

    "Le ventre est encore fécond d'où a surgi la bête immonde". Berthold Brecht dans "La résistible ascension d'Arturo Ui", 1941. Cela reste vrai aujourd'hui plus que jamais.

  • Posté par Claeys Alain, jeudi 13 décembre 2018, 10:41

    J'espère que la police se montrera aussi "consciencieuse" avec ces groupuscules néo-nazis et ces hooligans qu'avec les gilets jaunes, dont la cause est bien plus honorable, même si je ne cautionne pas les violences d'une minorité d'entre-eux.

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo