Johan Van Overtveldt touchera-t-il son indemnité de départ, soit maximum 94.000 euros?

© Photo News
© Photo News

L’ancien ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) a normalement droit à une indemnité de départ équivalent à 10 mois maximum de salaire parlementaire, a-t-il confirmé vendredi dans l’émission De Ochtend, sur Radio 1. Une indemnité qu’il acceptera.

«  Quand on est 4 ans sur les barricades, je trouve qu’une indemnité limitée dans le temps est normale », a-t-il indiqué.

Après avoir quitté le gouvernement, Jan Jambon, Theo Francken et Zuhal Demir ont retrouvé leur siège à la Chambre. Sander Loones et Johan Van Overtveldt, eux, ne peuvent retourner au parlement européen mais ont droit à une indemnité de départ. Ministre de la Défense pendant à peine un mois, Sander Loones a déjà dit qu’il la refuserait. Johan Van Overtveldt – qui aura droit à un maximum de 94.000 euros – en disposera.

«  J’ai travaillé dur pendant 4 ans, et c’est un euphémisme. Je trouve donc que j’ai droit à ce type d’indemnité », a expliqué Johan Van Overtveldt en précisant que cette indemnité cessera automatiquement en mai – ou plus tôt en cas d’élections anticipées – s’il est réélu au parlement.

Par ailleurs, l’ex-ministre des Finances ne s’est pas prononcé sur l’attitude qu’adoptera la N-VA lors du vote du budget, prévu jeudi prochain. Des discussions doivent encore avoir lieu dans les jours qui viennent. «  La question est de savoir si l’ensemble des accords seront appliqués ou pas », a souligné Johan Van Overtveldt selon qui «  l’heure de vérité sonnera mardi ».

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. A la présidence, Olivier Chastel a accepté le jeu de rôles avec son ami Charles. «
Je ne me suis jamais dit que j’étais le maître absolu du MR.
»

    Chastel, le politique qui ne voulait être ni ministre ni président

  2. Environ 80 tombes du cimetière juif de Quatzenheim, en Alsace ont été découvertes profanées mardi.

    Antisémitisme en France: «Les rassemblements, c’est bien mais est-ce que ce sera utile? Non»

  3. PEOPLE-LAGERFELD_

    Décès de Lagerfeld: la quête du Saint Karl a pris fin

Chroniques
  • «Février sans supermarché», jour 19: et si nos animaux aussi se mettaient au défi?

    Par Louise Tessier

    Sous-produits d’animaux, additifs, sucres… Si notre alimentation est parfois remplie de produits douteux, les croquettes pour chiens et chats achetées dans les grandes surfaces cachent aussi de belles surprises. Selon une étude du vétérinaire belge Gérard Lippert, les chiens qui ne mangent que des aliments industriels vivent en moyenne trois ans de moins que les autres. Ah oui, quand même.

    Si je n’ai actuellement pas d’animaux à la maison, je me suis dis que le sujet valait tout de même le coup d’être abordé pour le million de ménages belges qui, eux, ont une boule de poils. En Belgique, la population estimée de chats est de 2,2 millions, et le nombre de chiens approche les 1,5 million selon les chiffres de 2013 ! Un sacré business pour l’industrie de la pet food.

    Face aux croquettes pleines d’ingrédients mystérieux, une nouvelle mode d’alimentation naturelle appelée BARF a fait surface. Par...

    Lire la suite

  • Charles Michel assume Charles Michel

    Personne ne pourra dire que Charles Michel s’est débiné, qu’il a laissé à d’autres le soin de porter le bilan de ce gouvernement si particulier et si controversé dans le camp francophone.

    Son parti ne devra pas assumer pour lui cette participation totalement minoritaire au fédéral. Ni d’avoir été le compagnon de route fidèle et enthousiaste (encore aujourd’hui) de la N-VA. C’est lui, Charles Michel, Premier ministre et président de parti, qui fera le « job ». L’opposition rêve de le mettre...

    Lire la suite