Accueil Belgique Politique

Bart De Wever met la pression pour des élections anticipées

Le président de la N-VA ne veut pas d’un pays ingouvernable pendant plusieurs mois.

Temps de lecture: 2 min

Bart De Wever, lors d’un entretien accordé au Tijd, a annoncé qu’il était en faveur d’élections anticipées en Belgique, la seule solution envisageable, selon lui. Le président de la N-VA dénonce l’impasse dans laquelle se trouve le gouvernement minoritaire et ne souhaite pas que le pays soit dans l’immobilisme pendant une demi-année.

Bart De Wever estime que son parti a été touché par les attaques des anciens partis de la coalition. Le discours de Charles Michel à Marrakech selon dans lequel il dit que la Belgique veut être du bon côté de l’Histoire, a aussi marqué le chef de file de la N-VA.

« Quoi qu’il en soit, la question qui se pose à présent est la suivante : comment trouver le chemin qui mène à un pays gouvernable ou à une autre solution ? On le saura dans les prochains jours », conclut le président de la N-VA.

Sur la VRT, Bart De Wever a déclaré que « si le gouvernement approuve le pacte de Marrakech qu’alors il ne faudra plus rien demander à la N-VA ».

La Chambre a approuvé mercredi en séance plénière une motion d’ordre du chef de groupe PS cosignée par le SP.A, les écologistes, le CDH et Défi proposant au gouvernement orange bleu de présenter son nouveau programme et de demander la confiance du Parlement au plus tard mardi. La N-VA a soutenu cette motion.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Marc Stevens, samedi 15 décembre 2018, 1:14

    <<Sur la VRT, Bart De Wever a déclaré que ''si le gouvernement approuve le pacte de Marrakech qu’alors il ne faudra plus rien demander à la N-VA ''>>. INCORRECT!!! Il a dit littéralement: ''Als de regering Marrakechbeleid voert, moet men mij niks meer komen vragen.'' En français: "Si le gouvernement met en oeuvre une politique Marrakech, alors il ne faudra plus rien me demander." Et avec une politique Marrakech il pointe à une politique spécifique du nouveau gouvernement "Marrakech", différente de l'ancien gouvernement "Suédois".

  • Posté par Marc Stevens, samedi 15 décembre 2018, 17:35

    Le Soir n'a même pas l'intention d'informer ces lecteurs correctement...

  • Posté par Marc Stevens, samedi 15 décembre 2018, 14:06

    Et le "fake news" reste dans l'article. Les journalistes ne travaillent pas pendant le week-end?

  • Posté par Rousseau Jean-pierre , vendredi 14 décembre 2018, 19:00

    Le pire dans l'histoire est sans doute que ce type a probablement raison.

  • Posté par Van Obberghen Paul, vendredi 14 décembre 2018, 18:53

    La NVA a enmené le MR dans un coalition très à droite ce qui a eu pour résultat (voulu) d'affaiblir le MR au point de faire fuir ses électeurs centristes et horrifier toute la gauche francophone. L'intention étant de démontrer que la Belgique est ingouvernable, surtout avec le PS, mais aussi MEME AVEC LES LIBERAUX francophones! La Belgique étant démontrée comme ingouvernable, il ne reste plus que le confédéralisme, prélude à l'indépendance de la Flandre, qui reste le but 1er de la NVA, ne l'oublions pas. C'est en train de marcher, mais on peut espérer un sursaut fédéraliste du côté flamand, avec l'ensemble des partis traditionnels rejetant toute velléïté de confédéralisme et la NVA se retrouverait alors seule avec le Belang pour la demander. Sans majorité ni en Flandre ni au niveau du pays, elle ne pourrait l'obtenir. Mais bon, faut voir...

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une