Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles: organisée par des groupes de droite et d’extrême droite, la «marche contre Marrakech» sera tolérée

Philippe Close prévient : aucun débordement ne sera toléré.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Coup de théâtre dans le bras de fer autour de la « marche contre Marrakech » qui devait avoir lieu ce dimanche mais avait été interdite – tout comme la manifestation de samedi souhaitée par les gilets jaunes - par la Ville de Bruxelles et la Région. Vendredi soir, le Conseil d’Etat a annoncé la suspension de cette interdiction administrative laissant la voie ouverte pour ces rassemblements.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, samedi 15 décembre 2018, 15:38

    On ne peut pas réellement reprocher au conseil d'Etat ici d'avoir retoqué la décision du bourgmestre Close. En annonçant qu'il voulait interdire la marche "brune" à Bruxelles, Philippe Close ne faisait pas mystère d'un choix politique, que du reste, pour ce qui me concerne, je partage pleinement. Mais ce faisant, il a offert un argument facile aux excités de la marche brune pour le contre au Conseil d'Etat, c'était bel et bien une interdiction politique. Il eut été probablement plus avisé d'invoquer les dangers sécuritaires des marches annoncée pro et anti Marrakech mais le maïeur et le ministre président Vervoort n'ont pas cherché à moyenner sur les motivations réelles de leur répugnance et si le Conseil d'Etat trouve normal de laisser les marches brunes déferler sur Bruxelles malgré l'Histoire, ce ne sera en tous cas pas la responsabilité de Philippe Close et de Rudy Vervoort.

  • Posté par johan volckaerts, samedi 15 décembre 2018, 11:54

    Seuls les débordements des gilets jaunes sont tolérés...

  • Posté par Brasseur Michel, samedi 15 décembre 2018, 9:10

    Décision débile, lâche et aux conséquences potentiellement très dangereuses! Un revirement dramatique: au lieu d un cordon sanitaire évident et vital, on offre une tribune à la violence raciste qui en gros, nous dit : "on a raison, on est racistes et si vous n'êtes pas d'accord, on vois tapera sur la gueule!"

  • Posté par Brasseur Michel, samedi 15 décembre 2018, 10:30

    En effet, je m excuse! Rien à dire sur M. Close et Vervoort. Ce conseil d État constitué de 2 NL et 1 FR pose question. En tout cas, il ne fait rien por redorer le blason des Flamands à Bxl, ce qui est plus que regrettable !

  • Posté par Kabbedijk Irène, samedi 15 décembre 2018, 10:10

    Je regrette également cette décision mais lisez bien : c'est le Conseil d'Etat qui a suspendu l'interdiction. De quoi se poser des questions?

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs