Inde: 11 morts après avoir ingurgité du riz «toxique» dans un temple hindou

Photo d’illustration ©D.R
Photo d’illustration ©D.R

Onze personnes sont mortes après avoir mangé du riz, probablement contaminé par une substance toxique, lors d’une cérémonie organisée dans un temple hindou à Mysore (sud de l’Inde), a indiqué samedi un responsable sanitaire local. Vingt-neuf autres personnes ont été hospitalisées dans un état très critique dans plusieurs établissements de cette ville située dans l’Etat de Karnataka.

«Onze personnes sont mortes et, jusqu’à présent, 93 ont été hospitalisées, dont 29 sont sous assistance respiratoire», a dit K. H. Prasad, le responsable sanitaire du quartier où se trouve le temple. «Il est probable qu’une sorte de substance toxique ait été mélangée avec le riz. Des échantillons ont été envoyés pour des tests», a ajouté M. Prasad. Les patients souffrent de vomissements, de diarrhée et de troubles respiratoires, a-t-il expliqué.

Compensation financière

Un fidèle qui a participé à la cérémonie a raconté à une chaîne de télévision locale que la nourriture dégageait une odeur particulière mais que les gens l’ont néanmoins mangée.

Un responsable de l’Etat de Karnataka a déploré cet incident et annoncé une compensation financière de 500.000 roupies (environ 7.000 dollars) pour les familles de chacune des victimes.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les offres de service des libéraux francophones
: «
plus qu’une demande, moins qu’un chantage
»
?

    Négociations: tout le monde freine, même à Bruxelles

  2. FILES-GERMANY-POLITICS-CABINET

    Présidence de la Commission européenne: le moment de vérité pour von der Leyen

  3. ©News

Chroniques
  • Vous avez de ces mots: un ostracisme façon {beulemans}

    Un bruxellois mythique

    Zinnekes de tous poils, kiekefretters de toutes plumes, ne m’en veuillez pas de dire tout droit dehors ce que je pense : le parler bruxellois n’est pas une langue. Je veux dire : il n’est pas une langue reposant sur un système linguistique partagé par une communauté de locuteurs, comme le français ou le wallon. Il fait partie de ces codes mixtes, tels le camfranglais ou le francolof en Afrique, qui varient sensiblement d’un locuteur à l’autre.

    Mais qu’est-ce qu’il raconte, ce zievereir ? Pas une langue, mon bruxellois ? Qu’est-ce que moi je te cause alors ? Qu’est-ce que tu fais avec les Fables de Pitje Schramouille ? Les Flauwskes de Jef Kazak ? La Famille Kaekebroek ? Les marionnettes de Toone ? Et Le mariage de Mlle Beulemans, ça n’est pas du spek pour ton bec, peut...

    Lire la suite