Accueil Belgique Politique

«Un homme de convictions profondes», «universaliste exemplaire»…: les politiques rendent hommage à Philippe Moureaux

L’ancien bourgmestre de Molenbeek et ministre d’Etat est décédé ce samedi.

Temps de lecture: 3 min

Philippe Moureaux, homme politique emblématique de la gauche francophone, est décédé ce samedi matin à l’âge de 79 ans. Celui qui fut, entre autres, bourgmestre de Molenbeek et ministre d’Etat, était atteint d’un cancer.

Les réactions et messages de condoléances affluent sur le réseau social Twitter à la suite de cette annonce. Charles Michel a notamment rendu hommage à Philippe Moureaux, évoquant « un homme de convictions profondes » :

Malgré les différends qui opposaient Philippe Moureaux et Didier Reynders, ce dernier salue la mémoire de l’ancien bourgmestre :

Les réactions sont nombreuses aussi au sein de sa propre famille politique, le Parti Socialiste. Rudi Vervoort, ministre-président bruxellois, a ainsi salué la mémoire du « père de la loi contre le racisme ». «  Pour cela, pour son écoute et son empathie, c’est un grand homme d’Etat qui nous quitte et avec lequel j’ai eu la chance d’entretenir une relation d’une grande confiance. Sa lumière manquera. »

Elio Di Rupo parle pour sa part d’une « grande figure du socialisme belge » : «On connaissait ses coups de gueule, on appréciait son sens de la formule, on redoutait parfois ses bons mots. Mais j’ai toujours pu compter sur l’Homme d’Etat, sur sa droiture et sur sa loyauté. Il ne s’est jamais départi de son sens de l’intérêt général et de ses convictions socialistes fortes. Sur le plan humain, il a affronté la maladie avec une force et une dignité exemplaires », ecrit le président du PS dans un communiqué

Paul Magnette a également réagi, estimant que « Philippe Moureaux manquera beaucoup à tous ceux qui ont eu la chance de le connaître » :

Le bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close, a tenu a présenter ses condoléances et sa sympathie à la famille de M. Moureaux, surnommé «  Flupke Moustache ». «  Il restera à jamais un homme qui a su garder intacte sa faculté d’indignation. La famille socialiste perd une de ces grandes figures… »

«  Philippe Moureaux a marqué la politique belge. Il était un homme visionnaire et profondément de gauche. Une personnalité qui a marqué celles et ceux qui l’ont connu », écrit Laurette Onkelinx.

Des hommages aussi en Flandre

Du côté néerlandophone, le président du CD&V Wouter Beke s’est également expliqué. «  Nous avons bien bataillé. Au sein du Sénat mais surtout dans le cadre de la 6e réforme de l’Etat. Souvent de grandes différences de vision, mais c’était quelqu’un qui osait la discussion et respectait les accords passés. Respect. »

«  Il eut une remarquable carrière politique en tant que ministre et bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean. On se souviendra de lui comme de l’initiateur de la loi sur l’antiracisme », poursuit Kris Peeters.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une