Fusillade à Strasbourg: «S’il m’avait parlé de son projet, je l’aurais dénoncé», assure le père de Cherif Chekatt (vidéo)

Fusillade à Strasbourg: «S’il m’avait parlé de son projet, je l’aurais dénoncé», assure le père de Cherif Chekatt (vidéo)

France 2 a recueilli les témoignages des parents Cherif Chekatt, l’auteur de la fusillade à Strasbourg qui a fait 4 morts mardi dernier. À la sortie de leur garde à vue, ils ont accepté de se confier.

► Fusillade à Strasbourg : Chérif Chekatt a tiré sur trois policiers qui l’ont tué « en ripostant »

Le père de Cherif, Abdelkrim Chekatt, explique s’être rendu de lui-même au commissariat, mardi, après l’attentat pour proposer son aide aux policiers. «  Je n’étais pas sûr que c’était mon fils. J’avais des doutes ». « Je leur ai dit ‘si jamais vous avez localisé Cherif, vous me le dites’. Je l’aurais persuadé de se rendre. »

L’homme, fiché S pour radicalisme religieux, selon France 2, explique avoir tenté de joindre son fils durant sa cavale qui aura duré 48 heures.« J’ai essayé, il était sur messagerie ». « Je l’ai vu trois jours auparavant », raconte-t-il. « S’il m’avait parlé de son projet, je l’aurais dénoncé à la police ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous