Il a neigé cette nuit en Belgique (photos)

Edition numérique des abonnés

La neige est tombée dans la nuit de samedi à dimanche. Le Brabant wallon, le Hainaut et les provinces de Namur, Luxembourg et Liège, se sont recouverts de blanc.

Selon SudInfo, l’aéroport de Charleroi a connu des perturbations dans la soirée, et dans la nuit. «  L’aéroport de Charleroi paralysé par la météo ! Arrivant de Tenerife, nous attendons sur le tarmac depuis 1h30 qu’une place se libère pour pouvoir descendre de notre avion. Les avions ne peuvent décoller et il n’y a pas de place pour nous. », a expliqué Michel à SudInfo.

> L’IRM revoit ses prévisions et place le pays en alerte orange à la neige et au verglas

Le temps sera plus doux et plus sec dimanche, à partir de l’ouest. Les maxima iront de 2 à 9 degrés avec un vent modéré de sud à sud-ouest. Lundi et mardi, l’Institut royal météorologique (IRM) prévoit un temps doux, souvent sec mais assez nuageux. Le restant de la semaine s’annonce plus variable avec davantage de pluie et toujours une bonne douceur.

De faibles chutes de neige ou pluies verglaçantes pourront encore temporairement se produire ce dimanche matin sur les hauts plateaux de l’est, met en garde l’IRM. Le temps deviendra ensuite généralement sec dans la plupart des régions. Quelques éclaircies pourront se produire sur l’ouest du pays mais le ciel restera gris sur l’Ardenne, où les nuages bas pourront parfois réduire la visibilité.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Chef de la Défense, le général Marc Compernol est confronté à un énorme problème de recrutement depuis plusieurs années.

    Le général Compernol, chef de la Défense: «On a un énorme problème. Beaucoup de gens quittent l’armée»

  2. © Belga

    L’épidémie de grippe frappe à nos portes, que faire?

  3. Mehdi Nemmouche a renvoyé à plus tard les réponses aux questions posées par la présidente Massart.

    Nemmouche, le procrastinateur, s’énerve et réserve ses réponses

Chroniques
  • Le renvoi vers l’école

    Avec la montée des inquiétudes face à l’essor des fake news, une idée revient en boucle : il faut que l’école s’empare de cette question. Il faut que des cours d’éducation aux médias soient organisés dans tous les établissements scolaires, qui permettent aux élèves de distinguer entre des informations et des rumeurs, entre un travail de journaliste et une stratégie de propagande, entre la fabrique du vrai et la fabrique du faux.

    L’idée est bonne, et elle n’est d’ailleurs pas neuve : il y a quelques dizaines d’années, on faisait la même proposition pour lutter contre l’influence croissante du marketing et de la publicité. Cette démarche paraît tellement naturelle qu’on l’applique – ou qu’on demande de l’appliquer – à bien d’autres enjeux. L’école doit...

    Lire la suite