Accueil Société Régions Bruxelles

«Marche contre Marrakech» : 90 interpellations après les affrontements entre policiers et manifestants à Bruxelles

Des heurts ont éclaté entre la police et les manifestants.

Temps de lecture: 1 min

Environ 5.500 personnes se sont rassemblées dimanche midi à Bruxelles pour la « marche contre Marrakech », selon la police bruxelloise. La contre-manifestation d’ONG et d’organisations de gauche a, elle, réuni environ un millier de militants.

Des débordements lors des manifestations

Des heurts ont éclaté entre la police et les manifestants qui ont lancé des projectiles sur les forces de l’ordre. Ils ont également jeté des pierres et des barrières. 90 personnes ont été arrêtées. Plusieurs personnes ont été légèrement blessées.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Bricourt Noela, lundi 17 décembre 2018, 10:03

    Ce qui est affreux, c'est qu'à part le JT international de radio Canada, les médias européens relatent cet évènement comme émanant de la Belgique en général et n'insistent pas et ne précisent pas que cette manifestation émane d'un parti politique d'extrême droite limité au nord du pays

  • Posté par Dessers Jacques, dimanche 16 décembre 2018, 21:15

    Le discours identitaire au nord du pays s'affirme de plus en plus sous les coups de boutoir d'un parti de droite qui développe des thèses d'extrême-droite. Les prises de position puantes du sinistre Francken y trouvent un large écho et l'expression d'un réel racisme s'y développe de façon exponentielle. Il est fort à parier que le Vlaams Belang va cartonner (au détriment de la NVA ) aux prochaines élections. La peste brune progresse insensiblement portée par un parti qui ose encore se qualifier de solidaire et démocratique....

  • Posté par Deckers Björn, dimanche 16 décembre 2018, 20:12

    Un jour sinistre pour Bruxelles, qui vient de se doter et c'est le principal d'un exécutif PS-SP-Ecolo-Groen. Ils ne passeront pas! La question se pose de savoir quel est l'avenir de ce pays. Si l'on ne peut pardonner la dérive d'extrême droite dans les zones économiquement sinistrées tels que le département du Nord en France, on ne peut pas, et on ne devrait pas expliquer et encore moins excuser le comportement ignoble de nouveaux riches en Flandre. Le comportement de nos compatriotes du Nord, ou pour rester juste d'une part croissante et nombreuses d'entre eux est simplement inqualifiable. Quelle pitié!

  • Posté par Hallin Marc, dimanche 16 décembre 2018, 19:59

    Vlaamse ratten ...

  • Posté par Toussaint Francis, dimanche 16 décembre 2018, 18:54

    La peste brune est dans nos murs.... Brrrr !

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs