Des dizaines de blessés après une explosion dans un restaurant au Japon

© Reuters
© Reuters

Une explosion dans un restaurant à Sapporo, au Japon, a fait des dizaines de blessés, rapportent dimanche les médias locaux. Quarante-et-une personnes ont du être emmenées à l’hôpital. L’une d’entre elles serait dans un état critique.

On ignore, pour le moment, la cause de l’explosion.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Japon
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Arno, marin d’Ostende, bonsoir...

    Arno, un bazaar de 70 ans

  2. La sonde qui alimentait et hydratait Vincent Lambert a été retirée lundi. Son décès devrait intervenir dans deux ou trois jours.

    Vincent Lambert: une fin de vie dans la tempête

  3. Samedi, les leaders d’extrême droite de plusieurs pays, dont la Française Marine Le Pen, sont venus soutenir Matteo Salvini à Milan.

    Italie, Allemagne, Espagne, Hongrie, Pologne: petit tour d’Europe avant les élections

Chroniques
  • Comment on passe de l’extrême gauche à l’extrême droite

    Je crois l’avoir déjà relevé dans ces colonnes : la convergence à laquelle on a assisté, à l’occasion du mouvement des «  gilets jaunes  », entre extrême droite et extrême gauche, constitue l’un des phénomènes les plus significatifs (et les plus lourds de conséquences) de l’après-guerre en France.

    On en constate déjà les résultats. Un cadre élu du mouvement de Jean-Luc Mélenchon, La France Insoumise, vient d’annoncer son ralliement au Rassemblement National de Marine Le Pen. Surtout, un sondage publié par Le Figaro révèle que 36 % des électeurs de Mélenchon (contre 4 % il y a cinq ans) ont une bonne opinion de la patronne de l’extrême droite.

    Déjà, et cela passa presque inaperçu, un ancien...

    Lire la suite

  • Elections 2019: dimanche pourrait être «noir», mais qui s’en soucie?

    C’est le chiffre que les francophones ne regardent pas et pour cause, à la stupéfaction (et à la satisfaction) générale, il ne les concerne toujours pas. C’est le chiffre qu’on met de côté en Flandre car il n’aura pas d’impact sur la formation des gouvernements. C’est pourtant un chiffre qui risque de transformer le jour des élections en dimanche noir. Notre sondage, réalisé après l’assassinat de Julie Van Espen, crédite le Vlaams Belang de 14,7 %, soit le triple de son score de 2014. Il deviendrait le troisième parti en Flandre, et...

    Lire la suite